Coupe du monde 2022 : Upamecano-Dembélé, Tchouameni-Koundé… Ces amis de longue date réunis chez les Bleus

Au sein de l’équipe de France actuellement au Qatar, plusieurs joueurs se connaissent depuis longtemps. Pour certains, ils participent à leur première Coupe du monde avec leur ami d’enfance.

L’une des forces de l’équipe de France depuis le début de la Coupe du monde, c’est son groupe. Les joueurs, qui se succèdent depuis trois semaines en conférence de presse dans les couloirs du stade Jassim bin Hamad de Doha, ne cessent de le répéter. Entre eux, certains ont plus d’affinités que d’autres, dans des relations construites parfois au fil d’une carrière en Bleu, comme pour les anciens Hugo Lloris, Antoine Griezmann et Olivier Giroud. Les plus jeunes, eux, n’ont pas débarqué dans l’inconnu : ils sont plusieurs à pouvoir se reposer sur des connaissances de longue date, qui remontent parfois à l’école primaire. 

Dayot Upamecano et Ousmane Dembélé, de la cour de récréation à celle des grands

Face aux journalistes, ce mercredi 23 novembre, Dayot Upamecano sourit. Peut-il évoluer au poste de latéral gauche en cas de pépin de Théo Hernandez ? Le défenseur central évite subtilement la question : « Il vaut mieux mettre Ousmane. » Quelques instants plus tard, quand Ousmane Dembélé débarque et que la réponse d’Upamecano lui est évoquée, l’ailier du FC Barcelone explose de rire.

Qui aime bien châtie bien. Car Upamecano et Dembélé se connaissent parfaitement pour avoir grandi dans le quartier de la Madeleine à Évreux, d’où est également originaire Steve Mandanda. « D’être avec mon ami d’enfance à une Coupe du monde, c’est incroyable. J’ai joué contre lui en CM1 et en CM2 et je l’ai toujours battu« , s’amusait alors Dembélé en évoquant son amitié avec Upamecano.

Le défenseur central connaît également très bien Ibrahima Konaté, avec qui il a disputé le premier match contre l’Australie (4-1). « On a joué très longtemps ensemble, on a une très forte amitié. C’est comme un frère », assurait Konaté le 20 novembre. Les deux ont joué ensemble à Leipzig entre 2017 et 2021 et se retrouvent pour leur première Coupe du monde. « Ça faisait très longtemps que je ne l’avais pas vu, donc ça me fait très plaisir de le retrouver », ajoutait « Ibou » Konaté.

Aurélien Tchouameni et Jules Koundé, une amitié plus forte qu’un Clasico

Coéquipiers en équipe de France, rivaux en club. Très proches depuis leur passage commun au centre de formation des Girondins de Bordeaux, Aurélien Tchouameni et Jules Koundé doivent désormais s’affronter sur les pelouses du championnat espagnol. Le premier évolue au Real Madrid et le second au FC Barcelone. « Maintenant, c’est la guerre entre nous », avait ironiquement écrit Tchouameni sur ses réseaux sociaux cet été, lors de la signature de Koundé en Catalogne.

« C’est encore plus spécial de pouvoir partager cette aventure avec un ami, avec qui on a fait ses classes. On est très proches, on a tout de suite eu ces ressemblances dans nos manières de voir le foot, dans notre mentalité, le fait qu’on soit dans la même agence« , explique Koundé. Tous les deux représentés par Excellence Sport Nation, le défenseur et le milieu ont participé ensemble l’été dernier, avec Mike Maignan, à une préparation physique de présaison à Los Angeles. Ils participent désormais à leur premier Mondial ensemble.

Tchouameni a aussi facilité l’arrivée en Bleu de Youssouf Fofana, avec qui il a joué deux saisons à Monaco. « On a signé le même jour et, pour la petite anecdote, j’ai signé à 22 heures et lui à 22 heures 30. On a été à deux doigts de faire nos signatures en même temps. On a les mêmes centres d’intérêt, ça nous a permis de nous rapprocher« , confie Tchouameni à propos de son coéquipier. 

William Saliba et Kylian Mbappé, la Bondy connexion 

L’histoire de Kylian Mbappé et William Saliba est légèrement différente. Le premier est plus âgé de trois ans que le second. Mais les deux ont grandi ensemble à Bondy et partagé la même école primaire. Surtout, Saliba a été entraîné par le père de Mbappé, Wilfrid, à l’AS Bondy. « Ça s’est super bien passé. Je l’ai eu en U11, il n’avait pas sa langue dans sa poche. (…) Il nous a appris énormément de choses. C’est vraiment quelqu’un d’exceptionnel« , racontait Saliba au Parisien en avril. 

« Kylian et moi, on était un très méchant duo à Bondy », s’amusait Saliba il y a quelques jours dans une vidéo où les joueurs de l’équipe de France enfilaient le maillot de leur tout premier club. En équipe de France U19, Mbappé a également croisé Théo Hernandez et Marcus Thuram, créant d’autres liens avant d’arriver chez les A. Tout comme d’autres joueurs passés dans les catégories de jeunes chez les Bleus.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :