Crise énergétique : la baisse de la consommation française d’électricité « s’amplifie », selon RTE

Cette donnée concerne « désormais tous les secteurs », selon les données publiées mardi soir par le gestionnaire du réseau de transport d’électricité français.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 07/12/2022 07:08 Mis à jour le 07/12/2022 10:06

Temps de lecture : 1 min.

Face à la crise énergétique, la tendance à la baisse de la consommation d’électricité en France « s’amplifie ». Selon des données publiées mardi 6 décembre par RTE, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité français, il y a eu un recul de 8,3% la semaine dernière par rapport à la moyenne des années précédentes (2014-2019). Cette diminution concerne « désormais tous les secteurs », précise RTE.

Sur la tendance, « l’effet baissier s’amplifie » par rapport à la mise à jour précédente, qui avait relevé une consommation d’électricité en recul de 6,7% sur une semaine. « Sur les quatre dernières semaines, la consommation d’électricité en France à température normale affiche une diminution structurelle (6,6%) par rapport au minimum des années précédentes (2014-2019) sur la même période », poursuit le gestionnaire dans son actualisation arrêtée à dimanche. 

D’abord identifiée dans le secteur industriel dès l’automne, « la baisse de la consommation apparaît désormais (dans) tous les secteurs », et ce alors que, la semaine passée, les températures sont descendues « significativement en dessous des normales de saison ». 

En fin de semaine dernière, RTE estimait que la baisse de consommation n’était pas encore visible dans les « bâtiments tertiaires », comme les bureaux et sièges sociaux d’entreprises, ainsi que les commerces de distribution.

Pour le gestionnaire, ces chiffres confirment en tout cas « l’effet réel des actions de sobriété engagées par les particuliers et les entreprises ». Le plan de sobriété du gouvernement, présenté le 6 octobre, prévoit une réduction de la consommation d’énergie de 10% sur les deux prochaines années en France par rapport à 2019, et de 40% d’ici à 2050. 


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :