L’opposant russe Ilia Iachine lourdement condamné pour avoir dénoncé l’offensive en Ukraine

Publié le : 09/12/2022 – 14:45

L’une des dernières grandes figures des opposants à être resté en Russie a écopé ce vendredi 9 décembre de 8 ans et demi de prison pour avoir « discrédité l’armée ». Ilia Iachine est à ce jour condamné à la peine la plus sévère pour ce motif.

Publicité

Ilia Iachine a écopé de huit ans et demi de prison vendredi, une peine presque conforme aux réquisitions du parquet qui réclamait neuf ans de prison. Il est condamné pour avoir dénoncé, lors d’une intervention en direct sur YouTube « le meurtre de civils » dans la ville ukrainienne de Boutcha, dans la banlieue de Kiev, où l’armée russe a été accusée d’exactions alors qu’elle occupait cette localité, ce que nie Moscou.

Ilia Iachine, opposant notoire de Vladimir Poutine, âgé de 39 ans, a été arrêté en juin dernier pour diffusion de « fausses informations » sur les actions de l’armée russe en Ukraine, ainsi que pour incitation à la haine. Des crimes passibles de dix ans de prison en Russie sur la base du Code pénal qui a été introduit peu de temps après le début de l’offensive russe en Ukraine et qui punissent ceux qui « discréditent » l’armée russe ou « publient de fausses informations » sur ses agissements.

Pull à col roulé et fines lunettes, il a accueilli la décision en riant, pendant que ses soutiens poussaient des cris d’indignation dans la salle d’audience, rapporte l’Agence France-Presse (AFP). Son procès a été particulièrement suivi en Russie, car il était l’un des derniers opposants russes de premier plan à ne pas avoir fui son pays ou à ne pas avoir été emprisonné.

Alexei Navalny dénonce un « verdict honteux » 

Malgré son arrestation, Ilia Iachine a continué à critiquer et dénoncer les actions des autorités russes, même lors de son procès en novembre dernier où il accusait les juges russes d’être des « serviteurs » du pouvoir et de donner un « sentiment d’impunité » à Vladimir Poutine.

Proche de Boris Nemtsov, opposant assassiné en 2015 à Moscou, Ilia Iachine est également un proche d’Alexeï Navalny, l’opposant russe le plus célèbre qui lui aussi est actuellement incarcéré. La bête noire du Kremlin, qui purge depuis début 2021 une lourde peine de prison après avoir survécu à un empoisonnement, a dénoncé vendredi une condamnation « honteuse » dans un message sur Instagram.

Jusqu’ici, 122 personnes ont été mises en accusation pour « discrédit de l’armée ». Seules quinze ont à ce jour été jugées. Dans dix cas, la sentence a été variable : amendes, peine de travail obligatoire ou mesures restrictives de liberté comme une assignation à résidence la nuit et prison avec sursis ; cinq personnes ont été placées derrière les barreaux ; une seule a reçu une peine de sept ans l’été dernier. En cause : des propos tenus le 15 mars devant une réunion d’élus locaux d’un district de Moscou. 


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :