Covid-19 : la Chine met fin à sa principale application de traçage des déplacements

L’application se basait sur le bornage téléphonique et permettait à ses utilisateurs de montrer à leurs interlocuteurs les villes dans lesquelles ils s’étaient rendus durant les sept derniers jours.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 12/12/2022 10:04

Temps de lecture : 1 min.

C’est un nouveau symbole de la sortie de la stratégie « zéro Covid ». La Chine a annoncé, lundi 12 décembre, l’arrêt de la principale application anti-Covid de suivi des déplacements, utilisée pour vérifier si les habitants sont passés par une zone touchée. Elle sera désactivée à partir de mardi matin minuit, après plus de deux ans et demi de service, selon un communiqué officiel.

Appelée « Carte des déplacements » en français, l’application se basait sur le bornage téléphonique et permettait à ses utilisateurs de montrer à leurs interlocuteurs (hôtel, bâtiment, centre commercial) les villes dans lesquelles ils s’étaient rendus durant les sept derniers jours. Si aucun de ces lieux n’était classé « à haut risque », c’est-à-dire avec un grand nombre de cas, l’application affichait une flèche verte, synonyme de passage autorisé.

Cette décision intervient après l’annonce mercredi par la Chine d’un assouplissement soudain et radical des mesures sanitaires. Le gouvernement avait notamment annoncé la fin des confinements à grande échelle et l’arrêt des placements systématiques des personnes testées positives dans des centres de quarantaine – des établissements décriés, au confort très variable.

Cette annonce intervient alors que le nombre de cas semble exploser dans le pays, à une échelle encore difficile à évaluer car les tests PCR ne sont désormais plus obligatoires et les particuliers n’informent que rarement les autorités de leurs autotests positifs. Le ministère de la Santé a rapporté lundi 8 626 nouveaux cas locaux de personnes testées positives en Chine.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :