Plan national « covoiturage du quotidien » : le gouvernement annonce une aide de 100 euros pour les nouveaux conducteurs en 2023

Plusieurs mesures ont été dévoilées par l’exécutif dans ce plan qui doit permettre d’atteindre les trois millions de trajets par jour contre 900 000 actuellement.

Article rédigé par

Radio France

Publié le 13/12/2022 06:52 Mis à jour le 13/12/2022 07:04

Temps de lecture : 1 min.

Le gouvernement prévoit 100 euros pour tous les conducteurs qui vont s’inscrire sur les plateformes de covoiturage, a appris ce mardi franceinfo via un communiqué du gouvernement sur son plan national « co-voiturage du quotidien » (2023-2027).

>> Bonus pour le covoiturage : « Le défi est de convaincre de plus en plus d’automobilistes à partager leur voiture », réagit le directeur général de Blablacar

Dans les faits, cette prime de 100 euros sera mise en place dès le 1er janvier 2023 pour les primo-conducteurs – les conducteurs qui se lancent dans le covoiturage – « afin d’apporter un coup d’accélérateur à la pratique« . Les conducteurs concernés recevront donc 50 euros à l’inscription et 50 euros après 10 trajets effectués. Une somme reversée par les plateformes de covoiturage de façon progressive.

Autre annonce faite dans ce plan, une aide aux collectivités. Pour chaque euro déboursé par la collectivité, l’Etat versera également un euro. « Il s’agit d’un financement supplémentaire aux collectivités qui proposent déjà des incitations financières aux covoitureurs. » Enfin, autre mesure phare de ce plan : 50 millions d’euros pour « fluidifier les déplacements partout où cela est possible. » Par exemple, pour développer les aires facilitant le covoiturage ou les voies dédiées à cette pratique sur les routes. Cette somme sera mise en place dans le cadre du Fonds vert pour accompagner les collectivités dans le développement du covoiturage.

Des annonces en cohérence avec ce qui était attendu. Le but du gouvernement est d’atteindre les trois millions de trajets par jour contre 900 000 actuellement. A noter, qu’un comité ministériel « associant l’ensemble des acteurs engagés » sera créé au premier trimestre 2023. Un premier plan covoiturage 2019-2022 avait été annoncé par Elisabeth Borne et mis en place. 


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :