Coupes d’Europe de rugby : Castres chute encore, Clermont arrache le bonus défensif contre Leicester…Ce qu’il faut retenir des matchs de samedi

La deuxième journée de la Champions Cup et de Challenge Cup s’est poursuivie, samedi.

Les clubs français ont abordé la deuxième journée des Coupes d’Europe, samedi 12 décembre, en espérant éviter d’imiter l’UBB. Les Bordelo-Béglais sont tombés (16-19) vendredi soir face aux Sharks en ouverture de la journée de Champions Cup. Si Toulon n’a fait qu’une bouchée de Bath en Challenge Cup, le Castres Olympique a concédé une nouvelle défaite en s’inclinant (31-20) contre Edimbourg, en Champions Cup. Clermont et le LOU ont également chuté contre les Anglais de Leicester (23-16) et des Saracens (28-20). Même sanction pour Montpellier contre les Ospreys (10-21). En Challenge  Cup, Pau, qui avait perdu face aux Cheetahs le week-end dernier, est allé l’emporter à Newport contre les Dragons gallois (27-21). Bayonne s’est en revanche lourdement incliné face aux Italiens de Trévise (45-7).

Les destins contraires : le bonus défensif pour Clermont face à Leicester, le LOU piégé en fin de match

Le duel entre Leicester et Clermont était un match qui promettait au vainqueur de prendre d’ores et déjà une sérieuse option sur la qualification en Champions Cup. C’est finalement dans l’escarcelle des Tigers de Leicester qu’elle est tombée. Gênés par la défense des champions d’Angleterre, bien déployée sur la largeur, les Clermontois ont beau eu faire le jeu, leurs initiatives n’ont été récompensées qu’en toute fin de rencontre : leur numéro 9, Sébastien Bézy s’échappait après une mêlée (79e) pour planter l’unique essai transformé de l’ASM. De quoi arracher, dans les toutes dernières secondes, un point de bonus défensif potentiellement précieux dans la course à la qualification (16-23).

Si un certain soulagement a dû accompagner la dernière action clermontoise, les Lyonnais doivent eux s’en mordre encore les doigts. La 16e pénalité était de trop. Les joueurs de Xavier Garbajosa ont eu la mauvaise idée d’être sanctionnés une ultime fois en toute fin de rencontre. Un coup de patte de l’arrière des Saracens Elliot Daly à près de 50 mètres des poteaux pour porter le score final à 28-20 et voilà le LOU privé du bonus défensif provisoirement durement acquis après une entame de match catastrophique (0-15, 20e). Les Rhodaniens, champions de la Challenge Cup la saison passée, essuient une deuxième défaite consécutive, et voient leur avenir chez les grands d’Europe déjà menacé. 

La malédiction : puni par Edimbourg, Castres toujours fanny en Europe

Le staff du CO n’avait gardé que deux joueurs de la déconvenue concédée pour son entrée en lice dans la compétition face à Exeter (12-27, 4 essais à 0) le week-end dernier. Le changement de formule n’a pas été suffisant pour permettre à des Tarnais trop indisciplinés (21 fautes, 1 carton jaune) d’aller décrocher leur premier point en Champions Cup. S’ils n’ont pas démérités, en inscrivant notamment trois essais (Colonna 15e, Blanc 30e, Séguret 68e), les coéquipiers de Julien Dumora ont toujours couru après le score. En chutant 31-20 en Ecosse ce samedi, les Castrais n’ont quasiment plus d’espoir de se qualifier. Surtout, les Tarnais n’ont plus gagné en Europe depuis janvier 2019.

La bonne opération : sur courant alternatif, La Rochelle enchaîne contre l’Ulster

Le champion d’Europe a montré deux visages, samedi, face aux Irlandais de l’Ulster. Assez pour ressortir de cette rencontre avec la désagréable sensation d’avoir un peu gâché ce qui aurait pu se muer en un nouveau carton, similaire à celui infligé à Northampton le week-end dernier. Au final, La Rochelle n’a pas su aller chercher un bonus offensif qui lui tendait les bras. La mine renfrognée du patron rochelais, Ronan O’Gara à la fin de la rencontre, et ce malgré la victoire (36-29) en disait long sur sa déception. Le Stade rochelais, porté par le duo Hastoy-Danty, s’en sort tout de même avec l’essentiel, la victoire. Grâce aux 4 essais marqués en seconde période, l’Ulster décroche lui un point de bonus offensif et un point de bonus défensif. 


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :