A la Une

Crise énergétique : le gestionnaire du réseau électrique abaisse à « moyen » le niveau de risque de tensions en janvier

RTE prévoyait jusqu’ici un risque « élevé », laissant craindre des coupures.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 20/12/2022 10:22 Mis à jour le 20/12/2022 11:07

Temps de lecture : 1 min.

Le spectre des coupures d’électricité s’éloigne un peu. RTE a abaissé, mardi 20 décembre, le niveau de risque de tensions anticipé pour les quatre semaines à venir, de « élevé » à « moyen ». Ce qui permet de « réduire le risque d’émission du signal Ecowatt rouge« , qui préviendrait de possibles coupures ciblées.

« La France aborde le cœur de l’hiver dans une situation plus favorable qu’au début de l’automne, et mieux préparée à faire face aux situations de tension. »

RTE

cité par l’AFP

Le risque pour la sécurité d’approvisionnement en électricité ne peut cependant pas être exclu « en cas de conditions météorologiques très défavorables », nuance cependant le gestionnaire du réseau électrique.

Ces prévisions s’expliquent notamment par la baisse de la consommation, « désormais solidement établie » et mesurée à 9% sur les quatre dernières semaines. Les prévisions plus optimistes de RTE sont valables « sous réserve du maintien des efforts d’économies d’énergie », prévient le gestionnaire.

>> Va-t-on manquer d’électricité cet hiver ? Consultez notre tableau de bord du réseau électrique

D’autres facteurs ont joué dans cette réduction du risque : la remise en service de nombreux réacteurs nucléaires, la reconstitution des stocks hydrauliques cet automne après un été très sec, et la conservation des stocks de gaz grâce aux températures douces en octobre et novembre.


Continuer à lire sur le site France Info