A la Une

DIRECT. Guerre en Ukraine : Volodymyr Zelensky en déplacement à Bakhmout, ville de l’Est que les forces russes tentent de conquérir depuis des mois

Ce qu’il faut savoir

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, est arrivé, mardi 20 décembre, à Bakhmout, ville que les forces russes tentent de prendre depuis des mois. « Il a rencontré des militaires, s’est entretenu avec eux et donné des décorations à nos soldats », a précisé le service de presse de la présidence, sans plus de précisions. Si Volodymyr Zelensky se déplace régulièrement dans des zones situées près de la ligne de front, sa visite à Bakhmout, semble le plus risqué de ses voyages. Suivez notre direct.

Vladimir Poutine admet que la situation est « extrêmement difficile » dans quatre régions du Sud et de l’Est. « La situation dans les Républiques populaires de Donetsk, de Lougansk, ainsi que dans les régions de Kherson et de Zaporijjia est extrêmement difficile », a déclaré mardi le président russe, dans une vidéo à l’attention des employés des services de sécurité (FSB), du renseignement extérieur (SVR) et de protection des hauts responsables (FSO). En septembre, il avait célébré en grandes pompes l’annexion de ces quatre régions d’Ukraine, bien que l’armée russe ne les contrôle pas entièrement.

Pour Emmanuel Macron, « le retour de la guerre en Europe » impose à la France « d’aller plus loin » dans sa stratégie militaire. « La gravité du moment impose d’être aux côtés de nos armées« , a déclaré mardi le chef de l’Etat, dans un entretien exclusif à franceinfo depuis le porte-avions Charles-de-Gaulle. Il a rappelé la position de la France face, notamment, à la guerre en Ukraine. « C’est une France qui s’engage, qui regarde les risques de manière lucide mais qui veut rester indépendante, forte« , a affirmé le chef des Armées.

Les liens militaires entre la Russie et la Biélorussie renforcés. En visite lundi à Minsk, Vladimir Poutine a annoncé, lors d’une conférence de presse avec son homologue biélorusse, Alexandre Loukachenko, un accord entre les deux pays pour renforcer leur coopération dans « tous les domaines ». Il s’agit des « mesures communes pour assurer la sécurité » des deux pays, des « livraisons mutuelles d’armes », ainsi que de la fabrication commune des armements, a précisé le président russe.


Continuer à lire sur le site France Info