A la Une

Trottinettes électriques : face à l’augmentation des accidents, l’Académie de médecine recommande de nouvelles règles

10% des Français disent être des utilisateurs réguliers de trottinette électrique et les trois quarts ont entre 18 et 30 ans. Dans un récent rapport, l’Académie de médecine pointe plusieurs chiffres inquiétants : le nombre de blessés lié à ces engins de déplacements personnels motorisés a augmenté de près de 180% entre 2019 et 2022.

>> Transports : la réglementation se durcit pour les utilisateurs de trottinettes en libre-service

Fin août, un bilan partiel de la sécurité routière faisait état de 19 décès depuis le début de l’année 2022. Les traumatismes concernent surtout les avant-bras, les coudes, les poignets, mais aussi  la tête : traumatismes crânien,  fracture de de la mâchoire, du nez sont bien plus fréquents après une chute de trottinette qu’après une chute de vélo, or, regrette l’académie de médecine, 90%  des utilisateurs de trottinette en libre-service ne portent pas de casque.

Selon ce rapport : dans les trois quarts des cas, il s’agit de chutes isolées, dues à de l’inattention ou à un déséquilibre Ces chutes sont très souvent associées à de l’imprudence, telles que la vitesse excessive, la consommation d’alcool, l’inattention, la conduite avec une seule main, l’utilisation du téléphone portable. La présence d’un obstacle sur la route n’existe que dans un tiers des cas.

L’Académie de médecine préconise des normes de fabrication plus strictes. Elle regrette qu’une liberté complète soit laissée aux industriels pour définir la présence de clignotants ou pas, le diamètre des roues et la largeur de la plate-forme de ces trottinettes, car ces éléments sont essentiels pour la sécurité.

Aujourd’hui, les plateformes ne mesurent en moyenne que 14cm de large. Il faudrait 10cm de plus pour qu’un adulte puisse poser ses pieds côte à côte et donc avoir une position de conduite plus stable, souligne le rapport. Ceci est une question de santé publique estiment les auteurs du rapport, qui aimeraient aussi rendre le port du casque obligatoire. Comme se fait déjà dans certaines grandes villes ou pays : Japon, Corée du sud, Quebec, Los Angeles ou encore Barcelone.


Continuer à lire sur le site France Info