Femme agressée à Blois par son ex-compagnon : le policier, qui n’a pas pris la plainte, suspendu de ses fonctions le temps de l’enquête

La victime est toujours dans le coma, après avoir été retrouvée inconsciente dans un hall d’immeuble.

Article rédigé par

Radio France

Publié le 20/12/2022 23:51 Mis à jour le 21/12/2022 10:40

Temps de lecture : 1 min.

Le policier du commissariat de Blois (Loir-et-Cher), qui n’a pas pris la plainte de la femme agressée par son ancien compagnon, a été suspendu de ses fonctions le temps de l’enquête, ont appris mercredi 21 décembre franceinfo et France Télévisions de sources policières. Il est visé par une enquête de l’Inspection générale de la police nationale qui l’a entendu mardi 20 décembre.

La jeune femme, qui est actuellement dans le coma, avait tenté de porter plainte au commissariat de Blois, le 13 décembre, pour violences et harcèlement contre son ex-compagnon. Elle avait alors été invitée par la police à revenir le lendemain.

Un rendez-vous que la victime n’a pas pu honorer puisque deux heures plus tard, elle a été retrouvée inconsciente dans le hall d’un immeuble. Son ex-compagnon – qui a reconnu avoir porté des coups de pied au visage de la victime – a été écroué. Il conteste, toutefois, avoir eu l’intention de la tuer. 

Selon les informations de France Télévisions, le policier avait reçu un avertissement le 4 août dernier pour avoir bâclé une enquête. Il s’agissait d’un avertissement pour gestion inadaptée d’un appel au 17 sur des faits de droit commun, portant sur une agression dans un bus, a appris franceinfo de source proche du dossier.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :