Grève à la SNCF : les voyageurs « dont le train sera annulé » seront remboursés à hauteur du double du prix de leur billet, promet le PDG de SNCF Voyageurs

Seuls deux trains sur trois circuleront en France en ce week-end de Noël à cause d’une grève des contrôleurs.

La SNCF entend être « à l’écoute de ses clients« . Seuls deux trains sur trois circuleront en France en ce week-end de Noël à cause d’une grève des contrôleurs : « On va rembourser, pour les voyageurs dont le train sera annulé, 200 % » du prix du billet, annonce le PDG de SNCF Voyageurs, Christophe Fanichet, ce mercredi 21 décembre sur franceinfo, alors qu’une grève des contrôleurs qui va coûter « plusieurs dizaines de millions d’euros » a lieu ce week-end.

>> SNCF : prévisions de trafic, remboursement… Sept questions sur la grève pendant les week-ends de Noël et du Nouvel An

« Une entreprise comme la nôtre, elle est à l’écoute de ses clients« , assure-t-il, et de ce fait elle leur « devait » cette compensation exceptionnelle. « Ne pas pouvoir voyager dans une période qui est celle de Noël, sincèrement c’est inacceptable« , a regretté Christophe Fanichet. « Je veux présenter les excuses de l’entreprise« , a-t-il ajouté au micro de franceinfo.

La SNCF a ensuite précisé à France Télévisions que la mesure est « rétroactive ». Les usagers qui « ont reçu un sms ou un mail hier [mardi] et qui ont déjà annulé leur billet seront concernés par cette mesure”, précise-t-elle. Elle invite ces derniers à « contacter son service clients »

Quant aux voyageurs qui parviendront à trouver une place dans un autre train, plus cher, ils n’auront pas à payer la différence de prix. « L’échange est absolument gratuit« , souligne-t-il. Les voyageurs concernés « peuvent prendre un train sur la même destination, n’importe quel autre jour, sans aucune augmentation tarifaire« . Il recommande de faire cet échange sur le site de la compagnie ferroviaire.

La grève va « coûter plusieurs dizaines de millions d’euros« , mais ce qui le « touche, au-delà de tout ça, c’est l’impact que ça va avoir sur notre entreprise, l’impact que ça va avoir sur les cheminots« . En effet, « les Français font confiance » à la SNCF « pour pouvoir voyager« . Or, « pour Noël, nous ne serons pas au rendez-vous« , regrette-t-il.

Cette grève le met donc « vraiment en colère« . Il ne perd pas l’espoir de convaincre certains d’y renoncer. « Je dis au chef de bord que c’est Noël, que vraiment les Français ont besoin de pouvoir partir, et je leur demande de reprendre le travail« , conclut-il.

Selon les premières estimations de la SNCF, un voyageur sur quatre verra son train supprimé pour le week-end de Noël. La grève sera donc importante, mais moins qu’à Noël en 2019, ou lors d’un premier week-end de mobilisation cette année, du 2 au 5 décembre, quand 60% des TGV et Intercités avaient été annulés.

Vendredi, dans le détail, deux TGV sur trois devraient circuler sur les axes Atlantique et Méditerranée, et un train sur deux sur l’axe Nord. La navette Paris-Lille sera cependant quasiment normale. Trois TGV Est sur quatre rouleront. Les TGV entre gares de province devraient être plus impactés. Trois Ouigo sur quatre devraient aussi circuler. Les Intercités rouleront normalement. Le détail pour samedi et dimanche n’a pas encore été communiqué, mais le scénario sera à peu près le même que vendredi, quoique « légèrement dégradé », a annoncé Alain Krakovitch, directeur de TGV-Intercités. Environ 200 000 personnes ne devraient pas pouvoir voyager, sur 800 000 prévues dans les trains ce week-end. 

Les clients recevront par SMS et courriel des informations sur leur train. Ils sont encouragés à avancer leur départ si possible, 120 000 places étant encore disponibles mercredi et jeudi, et peuvent échanger gratuitement leurs billets, même en ligne selon la SNCF, ou se faire rembourser. 


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :