A la Une

La fusée européenne Vega-C s’est perdue dans l’espace pour son premier vol commercial

Le Centre spatial de Kourou a perdu le contact avec l’engin, qui devait mettre deux satellites en orbite.

Son lancement inaugural en juillet avait pourtant été réussi. Mais pour le premier vol commercial de ce modèle, le nouveau lanceur léger européen Vega-C s’est perdu dans l’espace, quelques minutes après son décollage de Kourou (Guyane), dans la nuit du mardi 20 au mercredi 21 décembre. Un revers pour le programme spatial européen.

Le lanceur, qui décollé à 22h47 (heure locale), a dévié de sa trajectoire dix minutes plus tard. Puis les télémesures ont cessé d’arriver à la salle de contrôle du Centre spatial de Kourou, en Guyane française. « La mission est perdue », a déclaré Stéphane Israël, le président d’Arianespace, la société chargée de l’exploitation du lanceur.

Aucune retombée de débris n’a cependant été observée. « Une anomalie s’est produite sur le Zefiro 40 », le deuxième étage de la fusée, et « des analyses de données sont en cours pour déterminer les raisons de cet échec », a précisé Arianespace, dans un communiqué (en anglais). Une conférence de presse doit avoir lieu mercredi à la mi-journée.

Programmé initialement le 24 novembre, ce vol avait été repoussé d’un mois en raison d’un élément défectueux. « On a dû changer un équipement lié à la coiffe », a précisé à l’AFP Stéphane Israël.

Vega-C, petite sœur d’Ariane 6, est une version améliorée du lanceur Vega, tiré à 20 reprises depuis 2012, mais qui avait connu deux échecs. Ce nouveau modèle doit permettre à l’Europe d’être plus compétitive sur le marché des satellites, notamment face à l’entreprise américaine Space X.

Cette fois, Vega-C devait placer en orbite deux satellites d’observation de la Terre construits par Airbus, Pléiades Neo 5 et 6, les deux derniers de la constellation Pléiades Neo devant permettre d’imager n’importe quel point du globe plusieurs fois par jour avec une résolution de 30 cm.


Continuer à lire sur le site France Info