A la Une

La grippe accélère, la bronchiolite et le Covid-19 ralentissent, selon Santé publique France

Le nombre d’hospitalisations pour des cas de grippe a doublé en une semaine.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 21/12/2022 14:33 Mis à jour le 21/12/2022 15:24

Temps de lecture : 1 min.

La triple épidémie de Covid-19, grippe et bronchiolite est toujours en cours. La circulation précoce du virus de la grippe accélère tandis que, chez les nourrissons, celle de la bronchiolite confirme son ralentissement tout en restant à un niveau élevé, résume Santé publique France, mercredi 21 décembre. La vague de Covid-19 en cours est aussi en train de ralentir, mais continue de compliquer la situation des services de santé.

>> « C’est la triple épidémie, on est vraiment dedans » : reportage à l’hôpital Bichat, où tous les lits sont occupés au service des maladies infectieuses

L’épidémie de grippe frappe actuellement toutes les régions de métropole et la majeure partie de l’outremer, après avoir gagné la Guadeloupe et la Guyane. Les hospitalisations sont en très forte augmentation, note Santé publique France dans son bulletin hebdomadaire. Elles ont plus que doublé en une semaine, atteignant le nombre de 1  506  hospitalisations la semaine du 12  décembre, contre 692 la semaine précédente.

Après de longues semaines d’épidémie de bronchiolite d’une intensité rare, les nouveaux cas ralentissent et le pic semble passé. Mais l’épidémie se poursuit tout de même « à un niveau élevé », souligne Santé publique France. Près de 2  000 bébés ont été hospitalisés la semaine du 12 décembre en métropole. Malgré un déclin de 25% en une semaine, cette situation reste lourde pour les hôpitaux, dont certain sont dans l’impossibilité d’accueillir les enfants malades et doivent les renvoyer vers d’autres établissements.

Si l’épidémie de bronchiolite paraît en décroissance chez les nourrissons, « il faut être prudent » car, dans un deuxième temps, « les personnes âgées et fragiles peuvent être atteintes » aussi, avec un risque non négligeable de mortalité, a prévenu le virologue Bruno Lina lundi, lors d’une conférence de presse du Comité de veille et d’anticipation des risques sanitaires (Covars). Dans ce contexte d’épidémies multiples, les autorités sanitaires appellent, une nouvelle fois, les personnes à risque – notamment les plus âgés – à se faire vacciner contre la grippe et le Covid-19.


Continuer à lire sur le site France Info