A la Une

Etats-Unis : une grand partie du pays confrontée à un froid glacial et une tempête d’une rare violence

Des milliers de vols ont été annulés jeudi à travers le pays, alors que les autorités appellent la population à limiter drastiquement ses déplacements.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 22/12/2022 23:42

Temps de lecture : 1 min.

Un cadeau de Noël dont les Américains se passeraient volontiers. Une importante vague de froid ainsi qu’une tempête particulièrement puissante se faisaient déjà ressentir jeudi 22 décembre dans une grande partie des Etats-Unis. La situation est tellement alarmante qu’elle a fait réagir au plus haut niveau de l’Etat. « S’il vous plaît, prenez cette tempête extrêmement au sérieux », a exhorté jeudi le président américain Joe Biden. 

« J’encourage tout le monde (…) à écouter les mises en garde au niveau local », a par ailleurs déclaré le président depuis la Maison blanche. Plusieurs Etats ont en effet déclaré l’état d’urgence, comme l’Oklahoma et le Kentucky. Les Américains vont grelotter jusqu’au Texas, dans le sud du pays. De fortes chutes de neige ont par ailleurs été signalées dans la région de Seattle (Etat de Washington), premiers effets d’une tempête comme on n’en voit « qu’une fois par génération » ont prévenu les autorités locales.

Plus de 1 900 vols avaient été annulés jeudi, selon le site de suivi de vols FlightAware. Les aéroports de Chicago et Denver étaient particulièrement touchés par ce phénomène. Afin de fluidifier le trafic, et décaler leurs vols, les compagnies aériennes American Airlines, Southwest et United ont indiqué qu’elles levaient les frais pour les modifications de billets sur les trajets prévus dans les prochains jours. Selon les autorités, neige et vents vont provoquer des blizzards à certains endroits, rendant tout déplacement « dangereux voire parfois impossible ».

Cette tempête ne pouvaient pas plus mal tomber aux Etats-Unis, alors que des millions d’Américains sont attendus dans les aéroports du pays, la saison des fêtes cette année devant être « plus chargée » qu’en 2021, avec un retour « au niveau d’avant la pandémie », selon l’agence chargée de la sécurité dans les transports (TSA). Les routes aussi promettent d’être bondées, avec 102 millions de personnes attendues sur les routes du pays, selon l’Association américaine de l’automobile (AAA).


Continuer à lire sur le site France Info