Cameroun: ruée vers le whisky en sachet avant son retrait définitif du marché

Publié le : 26/12/2022 – 07:33

Au Cameroun, la vente de whisky en sachet et en bidon est interdite depuis huit ans pour des raisons de santé publique. Après plusieurs moratoires, l’échéance du 31 décembre 2022 a été arrêtée par le gouvernement pour le retrait définitif des produits sur le marché. Certains commerçants et des consommateurs se ruent sur cet alcool pour faire des réserves en prévision de la fin d’année.

Publicité

Avec notre correspondant à Yaoundé, Richard Onanena

Ismaël connait tout ou presque du whisky en sachet. Nous avons rencontré ce consommateur près du marché Mokolo à Youndé. Comme lui, les habitants de ce quartier populaire de la capitale n’ont pas les moyens de s’offrir mieux : « Je pars rester au bar pour boire les trucs de 650 francs CFA? Je ne les ai pas ! Je fais comment ? Je pars voler ? ».

100 ou 150 francs CFA suffisent pour s’offrir un sachet, d’où le surnom whisky du pauvre. Cette boisson qui contient environ 43 degrés d’alcool attire les amoureux de sensations forte.

« Tous les pauvres boivent le whisky en sachet »

« Je peux prendre même deux ou quatre comme ça je pars, je dors. Le choix, ce n’est pas seulement parce que c’est moins cher, il y a aussi la dose de l’alcool qui est un peu plus forte que la bière », poursuit-il.

L’échéance du 31 décembre 2022 a été arrêté pour le retrait définitif de ces produits du marché. En attendant de voir si cette date sera respectée, les affaires continuent pour Alex, vendeur de whisky en sachet.

« Moi, j’ai vendu au moins deux à trois cartons entre hier et aujourd’hui. Pendant les fêtes, tous les pauvres boivent le whisky en sachet. Il y a ceux qui font des réserves pour vendre ça plus, on tend déjà vers la fin d’année ». À une semaine de la nouvelle échéance, les ventes ne baissent pas.

►À lire aussi : Côte d’Ivoire: l’interdiction des sachets d’alcool divise les Ivoiriens


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :