ExxonMobil saisit la justice européenne pour faire bloquer la taxation des « superprofits » des géants énergétiques

La « contribution temporaire de solidarité » décidée par Bruxelles vise à prélever une partie des bénéfices des groupes pétroliers et gaziers pour financer des mesures de soutien aux ménages et aux entreprises.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 28/12/2022 22:41 Mis à jour le 28/12/2022 23:09

Temps de lecture : 1 min.

Il dénonce une mesure « contre-productive ». Le groupe américain ExxonMobil a saisi, mercredi 28 décembre, à Luxembourg, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) contre la taxe sur les « superprofits » des géants énergétiques décidée par Bruxelles. La CJUE peut être saisie par une entreprise lorsqu’elle estime qu’une institution de l’UE a porté atteinte à ses droits.

« Nous sommes conscients que la crise énergétique en Europe pèse lourdement sur les familles et les entreprises, et nous nous efforçons d’accroître l’approvisionnement énergétique de l’Europe », souligne l’entreprise, dans un message transmis à l’AFP. Elle défend que la taxation des « superprofits » « sapera la confiance des investisseurs, découragera les investissements et augmentera la dépendance à l’égard des importations d’énergie et de produits pétroliers ».

La « contribution temporaire de solidarité » est censée être payée par les producteurs et distributeurs de pétrole, de gaz et de charbon qui ont réalisé d’énormes bénéfices grâce à la flambée des cours consécutive à la guerre en Ukraine. Les montants versés doivent ensuite être redistribués aux ménages et entreprises confrontés à l’explosion des factures.

Lors d’une présentation aux investisseurs début décembre, la directrice financière d’ExxonMobil avait évalué que la taxe européenne coûterait au groupe « plus de 2 milliards de dollars ». Elle avait précisé que le montant final dépendrait de la façon dont les Etats membres intègrent cette mesure dans leur budget 2023. ExxonMobil a gagné aux seuls deuxième et troisième trimestres 37,6 milliards de dollars.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :