Le Vatican révèle des images du corps de Benoît XVI

Le corps de l’ancien pape, décédé à 95 ans, a été placé au centre d’une petite chapelle privée du monastère où il vivait depuis sa renonciation.

Source AFP

Le Vatican a diffuse les premieres images du corps de l'ex-pape Benoit XVI.
Le Vatican a diffusé les premières images du corps de l’ex-pape Benoît XVI. © HANDOUT / VATICAN MEDIA / AFP

Temps de lecture : 2 min

Alors que le pape François rendait un nouvel hommage à son prédécesseur, le Vatican a diffusé dimanche 1er janvier les premières photos du corps de Benoît XVI. L’ancien pape, décédé samedi 31 décembre à 95 ans, apparaît allongé sur un catafalque, vêtu de rouge et coiffé d’une mitre blanche ornée d’une ganse dorée. Il tient un chapelet dans les mains. Le catafalque est placé au centre d’une petite chapelle privée du monastère où il vivait depuis sa renonciation en 2013, situé au cœur des jardins du Vatican. Un crucifix, un sapin de Noël et une crèche sont visibles dans l’arrière-plan.

« Nous confions le bien-aimé pape émérite Benoît XVI à la très sainte Mère (la Vierge Marie) pour qu’elle l’accompagne de ce monde vers Dieu », a déclaré le pontife argentin dimanche lors d’une messe à la basilique Saint-Pierre de Rome. Des cardinaux ont également prié devant le corps de Joseph Ratzinger, selon une photo publiée sur les réseaux sociaux.

Ses funérailles seront un moment inédit de l’histoire de l’Église

À la mi-journée, le pape a de nouveau rendu hommage à « ce fidèle serviteur de l’Évangile et de l’Église », à l’occasion de la prière hebdomadaire de l’Angélus. Il s’exprimait depuis la fenêtre du palais apostolique devant quelque 40 000 fidèles rassemblés sous le soleil, place Saint-Pierre. Il a ensuite observé un moment de silence.

Brillant théologien et fervent gardien du dogme, Benoît XVI, qui avait annoncé renoncer à sa charge à cause de ses forces déclinantes, s’est éteint paisiblement samedi matin. Les funérailles célébrées par François pour son prédécesseur, à la tête de l’Église catholique de 2005 à 2013, constitueront un événement inédit dans l’histoire deux fois millénaire de l’Église catholique.

Le public pourra déjà se recueillir de lundi matin à mercredi soir devant le corps de Joseph Ratzinger, qui sera transféré de la chapelle ardente à la basilique Saint-Pierre. Le premier pape allemand de l’Histoire moderne sera inhumé dans une crypte de la basilique après ses obsèques.

À LIRE AUSSIQue restera-t-il de Benoît XVI ?


Continuer à lire sur le site d’origine

%d blogueurs aiment cette page :