Moselle : pour faire face à la crise qui touche l’hôpital Bel-Air de Thionville, la direction propose la création de 12 postes en CDI

Les 54 infirmiers et aides-soignants en arrêt pour épuisement doivent dire mercredi matin s’ils acceptent ou non, les propositions de la direction.

Article rédigé par

Radio France

Publié le 03/01/2023 23:36

Temps de lecture : 1 min.

Face à la situation d’urgence au CHR Metz-Thionville (Moselle), la direction de l’hôpital propose ce mardi la création de 12 postes en CDI pour tenter de calmer les tensions, rapporte France Bleu Lorraine Nord.

La direction du centre hospitalier régional (CHR) Metz-Thionville et celle de l’agence régionale de santé (ARS) du Grand-Est ont rencontré mardi 3 janvier en fin de journée, des infirmiers et des aides-soignants en arrêt maladie depuis le 30 décembre. À cette date, plus de 50 d’entre eux se sont mis en arrêt de travail (54 sur 59). Le but : montrer leur épuisement face aux vagues successives de bronchiolite, grippe et Covid-19. Depuis le 31 décembre, les urgences de cet hôpital fonctionne donc en mode dégradé. Un patient de 90 ans était d’ailleurs resté sur un brancard pendant 88 heures.

Six postes d’infirmiers et six postes d’aide-soignants supplémentaires

La direction a donc décidé d’agir et propose la création de 12 postes en CDI aux urgences de l’hôpital Bel-Air de Thionville. « Ces six postes d’infirmiers devront permettre d’assurer une activité 24 heures sur 24, et les six d’aide-soignants seront amenés à travailler sur du brancardage, du « nursing », de la prise en charge de patients, mais aussi faire le lien avec les familles », précise David Larivière, directeur général par intérim du CHR Metz-Thionville. Les personnels en arrêt ont jusqu’à ce mercredi 4 janvier au matin pour faire savoir s’ils acceptent ces propositions.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :