VIDEO. Immobilier : le prix de la pierre en baisse dans les grandes villes

Publié le 04/01/2023 20:45 Mis à jour le 04/01/2023 21:20

Immobilier : le prix de la pierre en baisse dans les grandes villes
Article rédigé par

J. Bigard, O. Martin, A. Guin, J.-C. Martin, P. Caron, N. Bensmail, Y. KadouchFrance 2

France Télévisions

En décembre, les prix de l’immobilier ont chuté de 0,9 % à Paris et de 1,7 % à Lyon, dans le Rhône. Une baisse due à la hausse des taux d’intérêts et au bradage des passoires énergétiques.

Sommes-nous à l’aube d’une chute des prix du marché de l’immobilier ? On enregistrait déjà en décembre un recul dans les grandes villes. Selon la Fnaim, le recul était de 0,9 % à Paris, de 1,1 % à Nantes (Loire-Atlantique) et de 1,7 % à Lyon (Rhône). Dans cette dernière, un trois pièces est à 330 000 euros. « On est sur une rue très calme, on a le charme des poutres et pour le moment, cela ne trouve pas preneur. Contrairement à il y a six mois, où l’on aurait trouvé preneur en quelques semaines », révèle Stéphane Brousse, agent immobilier. 

 
Certains appartements sont même bradés. Les passoires énergétiques, au nombre de 500 000 en France, ont interdiction d’être loués sans rénovation. Forcément, leur valeur chute. Un 40 m2 à Paris se vend à 344 800 euros, son prix a baissé à deux reprises. « Comme beaucoup de logements parisiens, il y a un diagnostic pas très bon et cela fait un peu peur aux acquéreurs qui savent qu’il va y avoir des travaux à prévoir », explique Sylvain Nouallet, président d’Orpi Paris. L’envolée des taux d’intérêts devrait accentuer cette tendance, les acheteurs ayant de plus en plus de mal à emprunter. La valeur d’appartements pourrait chuter de 5 % en 2023.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :