DIRECT. Guerre en Ukraine : la Maison Blanche annonce que les Etats-Unis et l’Allemagne envisagent de livrer des blindés légers à l’Ukraine

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #UKRAINE

20h50 : A l’instar des Etats-Unis, l’Allemagne va fournir un système de défense antiaérienne Patriot à l’Ukraine. « Fin décembre, les Etats-Unis ont annoncé leur don d’un système de défense antiaérienne Patriot à l’Ukraine. L’Allemagne se joindra aux Etats-Unis pour fournir un système supplémentaire de défense antiaérienne Patriot à l’Ukraine », ont annoncé le chancelier allemand Olaf Scholz et le président américain Joe Biden.

20h17 : Les Etats-Unis et l’Allemagne envisagent de livrer à l’Ukraine des blindés d’infanterie, de type Bradley côté américain et de modèle Marder côté allemand. Cette annonce de la Maison Blanche fait suite à une conversation téléphonique entre le président américain Joe Biden et le chancelier allemand Olaf Scholz, qui ont exprimé leur « détermination commune » à soutenir l’Ukraine.

20h05 : A 20 heures, on rembobine le fil de l’actualité :

Vladimir Poutine a ordonné à son ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, d’imposer un cessez-le-feu sur l’ensemble de la ligne de front en Ukraine à l’occasion du Noël orthodoxe (calendrier julien), demain et samedi. Le conseiller présidentiel ukrainien Mykhaïlo Podolyak juge « hypocrite » cette annonce. Suivez notre direct.

Emmanuel Macron a demandé aux fournisseurs d’énergie de « renégocier » en janvier les « contrats excessifs » des très petites entreprises concernées. Les ministres Bruno Le Maire et Agnès Pannier-Runacher rencontreront à nouveau les fournisseurs d’énergie demain à Bercy.

#CHLORDECONE Un non-lieu définitif a été prononcé par les juges d’instruction dans l’enquête sur l’empoisonnement des Antilles au chlordécone, ce pesticide autorisé dans les bananeraies jusqu’en 1993.

Le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, a dévoilé ce matin un plan d’action issu des états généraux de la justice. Hausse du budget de la justice, recrutements « sanctuarisés », refonte de la procédure pénale… Voici ce qu’il faut retenir des mesures du plan d’action pour la justice.

18h47 : L’UE, ses membres et ses institutions ont apporté 19,7 milliards d’euros d’assistance financière à l’Ukraine depuis le début de la guerre, selon les calculs de la commission parlementaire pour l’intégration à l’Union européenne. Ce total comprend notamment 7,3 milliards d’euros de subventions, prêts et garanties et 7,2 milliards d’euros d’assistance macrofinancière.

(COMITE UKRAINIEN POUR L’INTEGRATION A L’UE / TELEGRAM)

19h00 : Nouvelle réaction officielle à Kiev après la trêve annoncée par Moscou pour le Noël orthodoxe. L’Ukraine ne mènera aucune discussion avec la Russie sur un potentiel cessez-le-feu à cette occasion, a déclaré Oleksiy Danilov, secrétaire du Conseil de défense et de sécurité nationale ukrainien. Mykhaïlo Podolyak, conseiller présidentiel, avait déjà adressé une fin de non recevoir à la demande russe.

18h10 : 18 heures, faisons un nouveau point sur l’actualité de la journée :

Vladimir Poutine a ordonné à son ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, d’imposer un cessez-le-feu sur l’ensemble de la ligne de front en Ukraine à l’occasion du Noël orthodoxe (calendrier julien). Cela vaut du 6 janvier à midi (heure de Moscou) au 7 janvier à minuit. Le conseiller présidentiel ukrainien Mykhaïlo Podolyak juge « hypocrite » cette annonce. Suivez notre direct.

Emmanuel Macron a demandé aux fournisseurs d’énergie de « renégocier » en janvier les « contrats excessifs » des très petites entreprises concernées.

Le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, a dévoilé ce matin un plan d’action issu des états généraux de la justice. Hausse du budget de la justice, recrutements « sanctuarisés », refonte de la procédure pénale… Voici ce qu’il faut retenir des mesures du plan d’action pour la justice.

#CHASSE Le gouvernement prépare une application pour smartphones afin de renforcer la sécurité des chasseurs et des promeneurs, a appris franceinfo de source gouvernementale.

17h55 : Pour le général Jérôme Pellistrandi, rédacteur en chef de la revue Défense nationale, cette annonce d’un cessez-le-feu « est la première vraie bonne surprise depuis le début de la guerre enclenchée le 24 février ». « C’est une bonne chose et c’est la résultante de tous les échecs que Vladimir Poutine et son armée connaissent sur le terrain », estime-t-il.

17h51 : Sur Telegram, le ministère de la Défense russe confirme l’annonce de Vladimir Poutine, qui a ordonné au ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, d’imposer un cessez-le-feu sur l’ensemble de la ligne de front en Ukraine, à l’occasion du Noël orthodoxe (calendrier julien). Ce cessez-le-feu aura lieu entre le 6 janvier à midi (heure de Moscou) et le 7 janvier à minuit.

17h24 : « Premièrement. L’Ukraine n’attaque pas ses voisins et ne tue pas les civils. Au contraire de la Fédération de Russie. L’Ukraine détruit simplement les membres de l’armée d’occupation sur son territoire. Ensuite : la Fédération de Russie doit quitter les territoires qu’elle occupe – il n’y aura de trêve temporaire qu’après cela. Rangez votre hypocrisie. »

Le conseiller présidentiel ukrainien Mykhaïlo Podolyak accuse une fin de non-recevoir à la demande du Kremlin, qui souhaite une trêve à l’occasion du Noël orthodoxe. Il qualifie d’« hypocrite » cet appel.

16h29 : « Nous avons également discuté de l’échange de prisonniers de guerre avec la médiation de la Turquie, mais aussi du développement de l’accord sur les céréales », a déclaré Volodymyr Zelensky après son échange avec Recep Tayyip Erdogan. Le président turc, qui s’était un peu plus tôt entretenu avec Vladimir Poutine, avait appelé son homologue russe à appliquer un « cessez-le-feu unilatéral » en Ukraine.

16h27 : Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, s’est entretenu avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan aujourd’hui. « Nous avons discuté de la coopération en matière de sécurité de nos pays, des questions de sécurité nucléaire, en particulier de la situation à la centrale de Zaporijjia », a-t-il déclaré sur Telegram.

16h17 : Kirill, patriarche de l’Eglise orthodoxe russe, avait un peu plus tôt proposé un cessez-le-feu en Ukraine pour la fête de Noël orthodoxe. « Je m’adresse à toutes les parties impliquées dans le conflit fratricide pour les appeler à instaurer un cessez-le-feu et sceller une trêve de Noël de 12 heures le 6 janvier à minuit le 7 janvier », avait-il déclaré dans un message posté sur le site internet de l’Eglise.

16h17 : Le Kremlin appelle désormais la partie ukrainienne à en faire autant, « étant donné qu’un grand nombre de citoyens orthodoxes vivent dans les zones des hostilités », précise un communiqué (lien en russe). Moscou cite l’appel lancé ce matin par Kirill, patriarche de Moscou.

16h22 : Vladimir Poutine ordonne à son ministre Sergueï Choïgou d’imposer un cessez-le-feu sur l’ensemble de la ligne de front en Ukraine, à l’occasion du Noël orthodoxe (calendrier julien). Cela vaut du 6 janvier à midi (heure de Moscou) au 7 janvier à minuit, précise un communiqué de la présidence.

15h34 : A Beryslav, dans la région de Kherson, un bombardement a tué un enfant de 12 ans et ses parents, alors qu’ils se trouvaient à leur domicile. « Ils se préparaient à fêter Noël ensemble [7 janvier dans le calendrier julien], mais le cynisme des Russes les a emportés dans leur propre maison », a commenté le bureau présidentiel ukrainien (lien en ukrainien). Le bureau du procureur général (lien en ukrainien) ajoute qu’un jeune homme a été tué dans une autre frappe, cette fois à Kherson.

15h33 : Cela fait plusieurs semaines que des perquisitions visent les locaux de l’Eglise orthodoxe ukrainienne, accusée d’être un agent d’influence russe, voire d’héberger des espions russes. En novembre, un scandale avait également éclaté après qu’un chant à la gloire de la Russie a été chanté dans l’une des églises de la Laure de Kiev. Le 1er décembre, Volodymyr Zelensky avait réclamé « l’indépendance spirituelle » de l’Ukraine, dans l’une de ses adresses vidéo.

14h59 : La Laure des Grottes de Kiev est un ensemble architectural immense, qui abrite notamment un monastère orthodoxe. Le ministre de la Culture (lien en ukrainien) annonce que l’Etat a terminé les démarches pour résilier le bail de location accordé à l’Eglise orthodoxe ukrainienne, qui dépend du patriarcat de Moscou et est très minoritaire. Ce 7 janvier, pour la première fois, la fête de Noël (calendrier julien) sera donc célébrée par le primat de l’Eglise orthodoxe d’Ukraine (lien en ukrainien), qui est, celle-ci, indépendante depuis 2018.

(EFREM LUKATSKY / AP / SIPA)

14h34 : Pour la première fois, le groupe Wagner assure avoir libéré de leurs obligations un groupe d’une vingtaine de mercenaires recrutés en prison et envoyés en Ukraine. Depuis plusieurs semaines, Evguéni Prigojine, le leader de Wagner, envoie sur le front des milliers de combattants recrutés directement dans les prisons russes.

Le fondateur du groupe paramilitaire Wagner, Evguéni Prigojine, lors d'une réunion des dirigeants de la Communauté des Etats indépendants (CEI), le 11 octobre 2017 à Sotchi (Russie). (ANADOLU AGENCY / AFP)

(ANADOLU AGENCY / AFP)

14h33 : La ville de Bakhmout, dans le Donbass, est désormais détruite à 60%, a annoncé le gouverneur militaire ukrainien de la région de Donetsk, Pavlo Kirilenko. Les forces russes, et notamment les mercenaires de Wagner, tentent depuis des semaines de conquérir cette localité, presque vidée de ses habitants. Il s’agit du point de la ligne de front où les combats sont les plus intenses. Hier, « deux civils ont été tués par des attaques d’artillerie russes », précise le responsable.

14h02 : 14 heures, faisons un nouveau point sur l’actualité :

Emmanuel Macron a demandé aux fournisseurs d’énergie de « renégocier » en janvier les « contrats excessifs » des très petites entreprises concernées. Suivez notre direct.

Le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, a dévoilé ce matin un plan d’action issu des états généraux de la justice. Hausse du budget de la justice, recrutements « sanctuarisés », refonte de la procédure pénale… Voici ce qu’il faut retenir des mesures du plan d’action pour la justice.

Lors d’un échange téléphonique avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, Vladimir Poutine a « répété que la Russie était ouverte à un dialogue sérieux (avec l’Ukraine), à condition que les autorités de Kiev se conforment aux exigences bien connues et exprimées à plusieurs reprises et tiennent compte des nouvelles réalités territoriales », selon le Kremlin. Suivez notre direct.

Les médecins libéraux sont appelés à manifester cet après-midi à Paris, afin d’obtenir une revalorisation de la consultation. Le ministre de la Santé se dit « prêt à augmenter le prix de la consultation « dès lors que les besoins des Français sont remplis ». Toutefois, François Braun ne précise pas de montant.

13h49 : Mikhail Podolyak, conseiller du président ukrainien Volodymyr Zelensky, réagit aux propos de Kirill, patriarche de l’Eglise orthodoxe russe, qui propose un cessez-le-feu en Ukraine à l’occasion de la fête de Noël orthodoxe. C’est un « piège cynique » et un « élément de propagande », réagit Mikhail Podolyak. « L’Eglise orthodoxe russe a appelé au génocide des Ukrainiens, a encouragé les massacres et insiste sur une militarisation encore plus grande de la Russie », dénonce-t-il.

12h22 : Vladimir Poutine se dit ouvert à un dialogue avec l’Ukraine, si Kiev accepte les « nouvelles réalités territoriales » depuis le début de l’offensive russe. Lors d’un échange téléphonique avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, Vladimir Poutine a « répété que la Russie était ouverte à un dialogue sérieux, à condition que les autorités de Kiev se conforment aux exigences bien connues et exprimées à plusieurs reprises et tiennent compte des nouvelles réalités territoriales », précise le Kremlin.

13h07 : Après l’annonce par la France de la livraison de chars à l’Ukraine, le chancelier allemand Olaf Scholz est pressé par des membres de sa coalition d’en faire de même. « Une fois de plus, la France assume le rôle que l’on attendait de l’Allemagne et prend elle-même les devants », déplore la présidente de la Commission de la défense au Bundestag, Marie-Agnes Strack-Zimmermann, cadre du parti libéral FDP. Pour l’élue, « la balle est maintenant dans le camp de Berlin. »

13h06 : Lors d’un entretien au téléphone ce matin, Recep Tayyip Erdogan a exhorté Vladimir Poutine à stopper la guerre en Ukraine. « Les appels à la paix et les négociations entre Moscou et Kiev devraient être soutenus par un cessez-le-feu unilatéral. »

10h22 : Kirill, patriarche de l’Eglise orthodoxe russe, propose un cessez-le-feu en Ukraine à l’occasion de la fête de Noël orthodoxe. « Je m’adresse à toutes les parties impliquées dans le conflit fratricide pour les appeler à instaurer un cessez-le-feu et sceller une trêve de Noël de 12 heures le 6 janvier à minuit le 7 janvier », écrit-il dans un message posté sur le site internet de l’Eglise.

09h24 : La ministre des Affaires étrangères française salue à son tour la livraisons de chars à l’Ukraine. « C’est le signe de notre soutien continu et renforcé depuis cet automne à l’Ukraine qui, rappelons-le, est un pays agressé », a dit sur LCI Catherine Colonna.

13h02 : A 9 heures, voici un nouveau point sur l’actualité de la journée :

Le ministre de la Santé, François Braun, se dit « prêt à augmenter le prix de la consultation dès lors que les besoins des Français sont remplis » mais ne précise pas de montant. Une annonce faite alors que les médecins libéraux manifestent ce midi à Paris.

C’est ce matin à 10 heures qu’Eric Dupond-Moretti présente son plan d’action pour la justice. Le garde des Sceaux va notamments’engager à porter le budget de la justice de 9,6 à 11 milliards d’euros en 2027.

Les funérailles du pape émérite Benoît XVIdébutent à 9h30, place Saint-Pierre. Gérald Darmanin représente la France en tant que ministre des Cultes. Vous pouvez suivre la cérémonie dans ce direct.

Volodymyr Zelensky a « remercié » Emmanuel Macron pour la livraison de chars de combat légers à l’Ukraine « Votre leadership nous rapproche de la victoire » s’est-il réjoui sur Twitter.

#AMAZON Amazon va supprimer « un peu plus de 18 000 » emplois, y compris en Europe. Il s’agit de la réduction de personnel la plus massive dans l’histoire du géant américain du commerce en ligne.Ces licenciements affecteront principalement les magasins physiques de l’entreprise, qui comprennent Amazon Fresh et Amazon Go, ainsi que certains services internes, comme les ressources humaines.

08h21 : 🔴 DIRECT 🗣 La France va livrer des chars de combat légers à l’Ukraine ➡️ “Ce sont des engins blindés de reconnaissance”, explique Edouard Jolly, chercheur en théorie des conflits armés. “Cela correspond aux tactiques employées par l’armée ukrainienne.” https://t.co/yqgcNQuri1

08h21 : Sur franceinfo, Edouard Jolly, chercheur en théorie des conflits armés, donne quelques précisions surles chars de combat légers AMX-10 RC que la France va livrer à l’Ukraine.

07h45 : La France fait une autre contribution importante dans notre victoire commune 🇺🇦🤝🏻🇫🇷Merci @EmmanuelMacron pour votre leadership et cet engagement décisif. Merci la France pour votre soutien immuable à l’Ukraine et pour chaque vie sauvée ! #StandWithUkraine https://t.co/4foKzTICz7

07h51 : Sur Twitter, l’ambassade d’Ukraine à Paris salue à son tour le transfert de chars de combat légers AMX-10 RC par la France.

07h21 : Bien sûr, et dès hier soir même. Volodymyr Zelensky a « remercié » Emmanuel Macron pour le transfert de chars de combat légers AMX-10 RC à l’Ukraine. « Votre leadership nous rapproche de la victoire », a-t-il aussi écrit sur Twitter.

07h21 : Est-ce que l’Ukraine a réagi au fait que la France allait livrer des chars ?

06h32 : Les Etats-Unis préfèrent ne pas s’avancer sur le nombre de soldats russes morts après la frappe meurtrière de Makiïvka. Il n’y a « aucune lamentation de la part de l’administration américaine. C’est la guerre. Les Ukrainiens ont été envahis et ils ripostent et se défendent », a simplement réagi cette nuit John Kirby, le porte-parole du Conseil de sécurité nationale américain. Les soldats russes qui se trouvent sur leur territoire sont une cible légitime d’action militaire pour l’Ukraine, point final ».


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :