La France annonce l’envoi de chars de combat légers à l’Ukraine

Publié le : 05/01/2023 – 01:21

Le président français a annoncé, lors d’un entretien téléphonique avec son homologue ukrainien, l’envoi de chars légers en Ukraine. 

Publicité

« Le président a souhaité amplifier l’aide » militaire apportée à Kiev « en acceptant de livrer des chars de combat légers », a expliqué la présidence française à l’issue d’un coup de téléphone d’une heure entre les deux dirigeants, en précisant que « c’est la première fois que des chars de conception occidentale sont fournis aux forces armées ukrainiennes ».

C’est donc des chars de combat légers AMX 10-RC qui vont être fournis aux forces ukrainiennes. Certes, ces blindés légers n’ont rien de comparable avec les chars de combat Leclerc, dont le président Zelensky avait initialement fait la demande à Paris. Mais l’AMX, progressivement retiré du service en France et remplacé par le très moderne Jaguar, reste cependant un redoutable blindé.

Blindé léger et mobile

Armé d’un canon de 105 millimètres d’une portée de 2 000 m, cet engin de reconnaissance montée sur roues est entré en service il y a 40 ans. Engagé au combat pendant la Première Guerre du Golfe en Afghanistan et au Sahel, outre sa grande mobilité, il a aussi démontré son efficacité dans l’appui feu. 

L’armée de terre en possédait plus de 200 exemplaires et tous ne sont certainement plus en état de combattre. Mais cela montre l’inflexion dans la gestion des matériels déclassés, car jusqu’à présent, ces matériels étaient purement et simplement détruits. Cette fois, les stocks de l’armée française pourront être utiles à l’Ukraine.

« Intensification du travail »

M. Zelensky a « remercié » Emmanuel Macron et a évoqué une « intensification du travail avec les partenaires » pour obtenir des livraisons similaires. En Europe, l’Allemagne notamment rechigne à livrer des chars de combat Leopard-2. 

Depuis le début du conflit en février, la France a fourni 18 canons Caesar de 155 mm d’une portée de 40 km, montés sur camion, des missiles antichars et antiaériens, des véhicules de l’avant blindé (VAB), et plus récemment des lance-roquettes ainsi que des batteries de missiles Crotale. Et Paris envisage aussi de fournir à Kiev six à 12 canons Caesar supplémentaires, prélevés sur une commande destinée au Danemark. Mais sur ce sujet, les discussions sont toujours en cours. 

Outre l’armement, la présidence française a par ailleurs annoncé que la France livrerait « dans les prochains jours 63 générateurs électriques de haute puissance, ainsi que cinq millions d’ampoules LED » pour faire face aux besoins urgents de l’Ukraine, dont les infrastructures énergétiques sont largement endommagées par les incessantes frappes russes.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :