A la Une

Crise des transports : la RATP signe un accord d’augmentation du temps de travail des conducteurs de bus et de tramways

Avec cet accord signé par deux syndicats, qui prévoit une hausse de salaire des conducteurs, la régie des transports parisiens espère « retrouver le plus rapidement possible » la qualité de service de son réseau.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 06/01/2023 14:55 Mis à jour le 06/01/2023 14:57

Temps de lecture : 1 min.

Travailler plus pour rouler plus. La RATP a annoncé, vendredi 6 janvier, avoir signé un accord avec deux syndicats, majoritaires à eux deux, prévoyant « une augmentation du temps de travail des conducteurs de 120 heures en moyenne par an ». En contrepartie, les conducteurs de bus et tramways verront leurs salaires augmenter de 372 euros brut par mois.

Grâce à cet accord conclu avec l’Unsa et FO, la RATP dit espérer « retrouver le plus rapidement possible » un niveau de service de qualité. Un quart des bus ne roule pas depuis septembre en raison de difficultés de recrutement, d’une hausse de l’absentéisme et de grèves sporadiques.

Cet accord « témoigne d’un dialogue social renouvelé », selon la RATP, dirigée depuis peu par l’ancien Premier ministre Jean Castex. Ce texte vient mettre un terme à plusieurs mois de conflit au réseau de surface du groupe, qui opère 354 lignes de bus à Paris et en petite couronne. Il prévoit le passage de 121 à 115 jours de repos par an d’ici 2024 pour 18 000 conducteurs de bus et tramways. L’amplitude journalière de travail maximum va également passer de 11 heures à 13 heures. Enfin, le temps de travail quotidien moyen va être augmenté de 40 minutes, passant de 6h42 à 7h22.


Continuer à lire sur le site France Info