Damien Abad demande des excuses à RTL pour deux chroniques raillant ses « moignons » et sa démarche de « pingouin »

« Si Damien Abad s’est senti particulièrement touché par la chronique de Philippe Caverivière, nous en sommes sincèrement désolés », a affirmé RTL.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 06/01/2023 21:20

Temps de lecture : 1 min.

Une chronique humoristique qui n’a pas fait rire tout le monde. Le député de la majorité Damien Abad a demandé, vendredi 6 janvier, « des excuses publiques » à RTL après deux chroniques où un humoriste ironisait sur les « moignons » et la démarche de « pingouin » de l’ancien ministre handicapé. « Je ne peux pas tolérer que l’on s’en prenne à mon physique d’une manière aussi dégradante et humiliante, a affirmé le député dans un communiqué. S’en prendre à mon handicap avec une telle violence (…) est d’une indignité rare et ces attaques handiphobes sont totalement inacceptables. »

Vendredi 6 janvier, l’humoriste Philippe Caverivière avait comparé Damien Abad à un « pingouin » ayant « la démarche cahotante de ces sympathiques oiseaux ». La veille, il avait chroniqué une cérémonie des César imaginaire avec, parmi les révélations masculines, « Damien Abad dans l’étonnant Le moignon, la jupe et la plaignante », une allusion à ses déboires judiciaires après des accusations de viol.

Damien Abad est atteint d’arthrogrypose, une maladie neuromusculaire congénitale rare qui se traduit par des déformations et des raideurs articulaires, limitant l’amplitude des mouvements. « Je demande des excuses publiques de la part de cette grande radio nationale. Le cas échéant, je demanderai à mes avocats d’envisager les poursuites judiciaires qui s’imposent », a-t-il averti.

« Si Damien Abad s’est senti particulièrement touché par la chronique de Philippe Caverivière, nous en sommes sincèrement désolés », a affirmé RTL dans une réaction à l’AFP. La radio a expliqué que « Philippe Caverivière est un humoriste dont l’humour doit être pris au second degré » et souligné « ses engagements contre la maladie », notamment en tant que parrain de l’association Léo, venant en aide aux enfants gravement malades, qui « démontrent à l’évidence sa bienveillance envers tous ceux que la vie a marqués ».


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :