DIRECT. Guerre en Ukraine : entrée en vigueur du cessez-le-feu décrété par la Russie

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #UKRAINE

10h40 : New #satelliteimagery of the besieged city of #Bakhmut, #Ukraine. The city has been the focus of intense battles between Russian & Ukrainian forces for the past 6 months & the imagery reveals extensive damage to buildings & infrastructure. Before Aug 1, 2022, after Jan 4, 2023. https://t.co/iZckjYkF7R

10h40 : Le groupe Maxar Technologies a publié des images satellites comparant la situation dans un quartier de Bakhmout (Donbass), entre le 1er août et aujourd’hui. Hier, le gouverneur militaire de la région de Donetsk, Pavlo Kirilenko, a déclaré que 60% de la ville avait été détruite. Celle-ci fait l’objet d’affrontements de haute intensité depuis de longues semaines, à l’initiative notamment des mercenaires de Wagner qui souhaitent la conquérir.

10h25 : Reste maintenant à savoir si l’armée russe cessera réellement ses frappes. Hier, le dirigeant pro-russe de Donetsk, Denis Pouchiline, a annoncé que ses forces n’ouvriront pas le feu sur l’armée ukrainienne, mais qu’elles se réservent le droit de répondre aux éventuelles « provocations » de Kiev. « Il n’est pas non plus question de leur laisser la moindre chance, pendant ces heures de fête, d’améliorer leurs positions sur la ligne de front. »

10h11 : La presse russe fait écho de l’entrée en vigueur de cette trêve voulue par Vladimir Poutine. « Le régime de cessez-le-feu sur toute la ligne de contact des parties en Ukraine est entré en vigueur », écrit par exemple sur Telegram le Komsomolskaya Pravda.

10h03 : C’est la première trêve d’ampleur depuis le début de l’invasion de l’Ukraine il y a bientôt un an. Elle est censée durer jusqu’à samedi soir minuit (22 heures, heure française).

10h05 : 10 heures en France, midi à Moscou. Le cessez-le-feu de 36 heures ordonné par Vladimir Poutine sur l’ensemble de la ligne de front à l’occasion du Noël orthodoxe entre en vigueur. Suivez notre direct.

09h40 : Appel de la Russie à un cessez-le-feu en Ukraine : Vladimir Poutine cherche-t-il une porte de sortie ? « J’en doute plus que fortement », déclare Christine Duguoin-Clément, chercheuse en géopolitique. « Sauf à confondre trêve et reddition totale de l’Ukraine ». https://t.co/ahGavGWfKO

09h40 : Christine Duguoin-Clément, chercheuse en géopolitique, « doute fortement » que Vladimir Poutine cherche une porte de sortie dans le cessez-le-feu qui démarre dans moins d’une demi-heure.

09h21 : Rien qu’hier, l’oblast de Kherson a été bombardée à « 58 reprises », annonce le gouverneur de la région Iaroslav Ianouchevytch, sur Telegram. Six personnes sont mortes, dont « un garçon de 12 ans » « tué par les Russes avec sa mère et son père dans sa propre maison. »

09h05 : Voici un nouveau résumé de l’actualité de ce vendredi 6 janvier :

#SANTE Urgences débordées, cabinets médicaux fermés ou engorgés, système de soin saturé… Emmanuel Macron dévoile ce matin à partir de 10 heures son plan pour la santé, depuis un hôpital de l’Essonne.

Le cessez-le-feu de 36 heures ordonné par Vladimir Poutine sur l’ensemble de la ligne de front en Ukraine à l’occasion du Noël orthodoxe doit démarrer ce midi. Mais la communauté internationale est sceptique. Suivez notre direct.

Les fournisseurs d’énergie ont rendez-vous cet après-midi au ministère de l’Economie. Hier, Emmanuel Macron leur a demandé de « renégocier » en janvier les « contrats excessifs » des très petites entreprises concernées.

Encore raté. Pour la troisième journée consécutive, Kevin McCarthy n’est pas parvenu cette nuit à unir son camp pour être désigné président de la Chambre des représentants. Vingt élus républicains très conservateurs bloquent toujours son élection. Les débats doivent reprendre en fin d’après-midi.

08h45 : La trêve russe est proposée moins d’une semaine après la frappe ukrainienne sur Makiïvka, et quelques heures après l’annonce de livraisons d’armes à Kiev par les Occidentaux. Or, concrètement, à part les bombardements à longue distance qui ont touché les villes et les infrastructures ukrainiennes, sur la quasi-totalité des 1000 km de front, l’armée russe est sur la défensive. On fait le point avec notre journaliste Eric Biegala.

Des militaires ukrainiens tirent avec un obusier vers des positions russes dans l'est de l'Ukraine, le 28 décembre 2022 (photo d'illustration). (SAMEER AL-DOUMY / AFP)(SAMEER AL-DOUMY / AFP)

08h10 : A cause de la guerre en Ukraine, 453 enfants ont été tués et 877 grièvement blessés, rapporte sur Telegram le bureau du procureur général d’Ukraine. C’est dans l’oblast de Donetsk que les enfants ont été les plus touchés (429), puis dans celui de Kharkiv (268) et enfin dans celui de l’oblast de Kiev (117).

07h42 : Alors que le cessez-le-feu doit démarrer en milieu de matinée, la région de Nikopol a été la cible de bombardements russes cette nuit, rapporte sur Telegram le gouverneur Valentyn Reznichenko qui évoque des maisons détruites mais pas de victimes.

07h39 : Mais de Washington à Londres, en passant par Berlin, la communauté internationale n’y croit guère. « Si Poutine voulait la paix, il ramènerait ses soldats à la maison et la guerre serait terminée. Mais apparemment, il veut poursuivre la guerre, après une brève interruption », écrit par exemple sur Twitter, la ministre des Affaires étrangères allemande, Annalena Baerbock.

06h16 : C’est la première trêve d’ampleur depuis le début de l’invasion de l’Ukraine il y a bientôt un an. Le cessez-le-feu décrété hier par Vladimir Poutine « sur toute la ligne de contact » doit entrer en vigueur à midi (10 heures, heure française). Il est censé durer jusqu’à samedi soir minuit (22 heures, heure française).

06h22 : Commençons par un premier résumé de l’actualité de ce vendredi 6 janvier :

#SANTE Urgences débordées, cabinets médicaux fermés ou engorgés, système de soin saturé… Emmanuel Macron dévoile ce matin à partir de 10 heures son plan pour la santé, depuis un hôpital de l’Essonne.

Le cessez-le-feu de 36 heures ordonné par Vladimir Poutine sur l’ensemble de la ligne de front en Ukraine à l’occasion du Noël orthodoxe doit démarrer ce midi. Mais Volodymyr Zelensky y voit une « excuse dans le but d’au moins arrêter l’avancée » des troupes ukrainiennes.

Les fournisseurs d’énergie ont rendez-vous cet après-midi au ministère de l’Economie. Hier, Emmanuel Macron leur a demandé de « renégocier » en janvier les « contrats excessifs » des très petites entreprises concernées.

Encore raté. Pour la troisième journée consécutive, Kevin McCarthy n’est pas parvenu cette nuit à unir son camp pour être désigné président de la Chambre des représentants. Vingt élus républicains très conservateurs bloquent toujours son élection. Les débats doivent reprendre en fin d’après-midi.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :