Guerre en Ukraine : ce qu’il faut retenir de la journée du 5 janvier

La Russie a ordonné un cessez-le-feu de 36 heures pour le Noël orthodoxe des 6 et 7 janvier. « Gardez votre hypocrisie », a réagi un conseiller de la présidence ukrainienne.

Vladimir Poutine a ordonné à son armée, jeudi 5 janvier, un cessez-le-feu en Ukraine pour le Noël orthodoxe des 6 et 7 janvier. Il s’agit de la première trêve d’ampleur depuis le début de l’invasion il y a près d’un an. Dans le même temps, au lendemain de l’annonce par la France d’envoi de chars légers en Ukraine, Etats-Unis et Allemagne ont promis à Kiev, dans un communiqué conjoint, la livraison de blindés d’infanterie.

Vladimir Poutine ordonne un cessez-le-feu de 36 heures pour le Noël orthodoxe

Le président russe, Vladimir Poutine, a ordonné un cessez-le-feu sur l’ensemble de la ligne de front en Ukraine pour la veille et le jour du Noël orthodoxe. Cette trêve doit débuter vendredi à midi (heure de Moscou) et prendre fin samedi à minuit, a déclaré le Kremlin. Le patriarche Kirill, proche soutien du président Vladimir Poutine, avait appelé Moscou et Kiev à instaurer cette trêve. 

L’Ukraine a de son côté rapidement rejeté la demande. « La Fédération de Russie doit quitter les territoires qu’elle occupe », a exigé le conseiller présidentiel ukrainien Mykhaïlo Podolyak. « Il n’y aura de trêve temporaire qu’après cela. Rangez votre hypocrisie. »  Selon Volodymyr Zelensky , le cessez-le-feu est une « excuse dans le but d’au moins arrêter l’avancée de nos troupes dans le Donbass et apporter équipements, munitions, et rapprocher des hommes de nos positions ». Le président américain Joe Biden a pour sa part estimé que Vladimir Poutine cherchait « à se donner de l’air » en annonçant ce cessez-le-feu.

Les Etats-Unis et l’Allemagne envisagent d’envoyer des blindés en Ukraine

Les Etats-Unis et l’Allemagne envisagent de livrer à l’Ukraine des blindés d’infanterie, de type Bradley côté américain et de modèle Marder côté allemand, selon un communiqué commun de la Maison Blanche et de la chancellerie à Berlin. L’Allemagne, sous pression internationale pour muscler son assistance militaire à l’Ukraine, s’est aussi engagée à fournir une batterie de défense antiaérienne Patriot, comme l’ont déjà fait de leur côté les Etats-Unis.

Selon le magazine Der Spiegel, le nombre de blindés Marder fournis se situera entre 20 et 40. La France avait de son côté promis mercredi à l’Ukraine de lui livrer des chars de combat légers AMX-10 RC, ce qui avait encore fait monter la pression pesant sur le chancelier allemand, régulièrement accusé de traîner des pieds quand il s’agit de soutenir militairement l’Ukraine.

La Russie se dit ouverte à un dialogue avec l’Ukraine, sous conditions

La Russie assure être « ouverte à un dialogue » avec l’Ukraine à condition que celle-ci accepte les « nouvelles réalités territoriales » née de l’offensive russe, a affirmé le président Vladimir Poutine. Lors d’une conversation téléphonique avec le président turc Recep Tayyip Erdogan,  le président russe a « répété que la Russie était ouverte à un dialogue sérieux – à condition que les autorités de Kiev se conforment aux exigences bien connues et exprimées à plusieurs reprises », selon un communiqué du Kremlin.

Moscou libère des détenus envoyés au front

Un premier groupe de prisonniers russes a été amnistié et libéré pour avoir accepté de combattre en Ukraine, a annoncé le patron du groupe paramilitaire Wagner. Evguéni Prigojine a appelé la société russe à « traiter avec le plus grand respect » ces hommes qui ont combattu pendant six mois en échange de leur liberté.

« Vous avez travaillé jusqu’au bout de votre contrat. Vous avez travaillé honorablement, avec dignité », a-t-il déclaré dans cette vidéo diffusée par l’agence de presse russe Ria Novosti. « Ne buvez pas trop, ne vous droguez pas, ne violez pas de femmes, ne faites pas de bêtises », leur demande Evguéni Prigojine, lui-même un ancien repris de justice devenu homme d’affaires.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :