Riss : « Il est inconfortable de défendre “Charlie Hebdo” quand on est un politique »

Réservé aux abonnés

Le régime iranien n’a pas apprécié les caricatures de l’ayatollah Khamenei publiées dans « Charlie Hebdo » et a décidé de prendre des mesures contre la France.

Propos recueillis par

 Riss (Laurent Sourisseau), directeur de la publication de << Charlie Hebdo >>.
 Riss (Laurent Sourisseau), directeur de la publication de « Charlie Hebdo ». © STEVEN WASSENAAR / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Temps de lecture : 5 min

On se doutait déjà que les mollahs n’avaient pas d’humour, cela se confirme tous les jours… L’Iran a annoncé jeudi la fermeture d’un institut français de recherche basé à Téhéran et convoqué l’ambassadeur de France. Il s’agit là d’une première mesure de rétorsion pour punir le « gouvernement français » d’avoir laissé Charlie Hebdo organiser un concours de caricatures de l’ayatollah Khamenei, « un acte haineux, insultant et injustifié », a rapporté le porte-parole du ministère des Affaires étrangères iranien.

Pour ce dignitaire, la France aurait « insulté ce qui est sacré pour les pays musulmans sous prétexte de liberté d’expression ». Il semble bien que les mollahs n’aient pas ri en feuilletant le dernier numéro de l’hebdomadaire satirique dans lequel figurent une trentaine de caricature…

Je m’abonne

Offres exclusives: -50% la première année


Continuer à lire sur le site d’origine

%d blogueurs aiment cette page :