VIDEO. Démarchage téléphonique : les dessous de ces appels abusifs

Publié le 05/01/2023 20:40 Mis à jour le 05/01/2023 22:35

Démarchage téléphonique : les dessous de ces appels abusifs
France 2
Article rédigé par

M. Khiat, J. Desrousseaux, V. Travers, A. Forveille, L. Krikorian, N. SadokFrance 2

France Télévisions

Le démarchage téléphonique est parfois envahissant, au point qu’on vient d’interdire à ces plates-formes d’utiliser une série de préfixes téléphoniques. D’où viennent exactement ces appels ? Sont-ils efficaces et qui donne nos numéros ?

Le téléphone qui sonne, au bout du fil, un inconnu vous propose avec insistance de vous vendre une prestation. Qui opère en coulisses ? Comment éviter ces appels abusifs qui peuvent se répéter plusieurs fois par jour ? Bruno Treguier a fait ses comptes : 230 appels en quatre mois. Un sentiment d’impuissance, impossible pour lui d’identifier qui est au bout du fil, ni d’où provient l’appel. Car ces interlocuteurs anonymes travaillent dans des centres d’appels, situés à des milliers de kilomètres, dans des pays francophones, comme à Madagascar.

Pour y parvenir, ils contactent jusqu’à 600 personnes quotidiennement. Des noms, des numéros de téléphone à appeler, qu’ils recoivent chaque matin sur leur ordinateur, envoyés par les sociétés françaises pour lesquelles ils travaillent. Mais pourquoi les parades contre les appels abusifs ne fonctionnent-elles pas ? En 2016, le gouvernement a lancé Bloctel, qui permet en principe de ne pas subir de démarchage téléphonique. Mais à peine un millier d’entreprises françaises y sont abonnées. Face à cet échec, les autorités viennent d’opter pour une mesure plus radicale : la mise en place, pour tout démarchage téléphonique, de numéros identifiables.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :