DIRECT. Guerre en Ukraine : la trêve russe est « fake », juge un conseiller de la présidence ukrainienne

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #UKRAINE

14h58 : L’aide totale (financière, humanitaire et militaire) de la France à l’Ukraine est pour l’instant estimée à 1,4 milliard d’euros par le Kiel Institute (en anglais), ce qui représente environ 0,05% de son PIB. Bien loin de l’Estonie, première de ce classement relatif, qui a dépensé l’équivalent d’un centième de son PIB.

14h55 : Bonjour , si le gouvernement répète que la France « n’a pas à rougir » vis-à-vis de son aide à l’Ukraine, ces chiffres restent assez compliqués à établir car, comme nous l’expliquions dans cet article, Paris tient à garder le secret sur une partie de son soutien militaire à Kiev. Ce qui est sûr, c’est que ce sont les Etats-Unis qui ont dépensé le plus pour armer et épauler l’Ukraine, notamment avec le vote d’une aide chiffrée à 45 milliards de dollars mi-décembre.

14h54 : Bonjour, vous parlez fréquemment de déblocage de millions, voire de milliards d’euros pour aider l’Ukraine. Sauriez-vous dire combien, depuis le début du conflit, la France a débloqué d’argent et si oui quel est, en pourcentage, le rapport avec notre budget national ? Merci.

14h21 : Tous les regards sont tournés vers le barrage de la centrale hydroélectrique de Vakhova (est du pays), que l’armée russe pourrait vouloir faire exploser afin de ralentir les troupes ukrainiennes, a alerté le Centre national de résistance, un organe du gouvernement ukrainien.

14h00 : 14 heures à ma montre, passons au point sur l’actualité :

Didier Deschamps est prolongé en tant que sélectionneur de l’équipe de France jusqu’en 2026, année de la prochaine Coupe du monde. Un choix qui n’est pas vraiment une surprise.

Le président Volodymyr Zelensky a chaudement remercié les Etats-Unis après le déblocage d’une nouvelle aide militaire de 3 milliards de dollars. Suivez notre direct.

: le républicain Kevin McCarthy devient finalement président de la Chambre des représentants, au prix de concessions à l’aile conservatrice de son parti.

Retraites, emploi, nucléaire, avenir de la Nupes… Les trois candidats au poste de premier secrétaire du Parti socialiste ont débattu hier soir pendant près de deux heures. Retrouvez en intégralité les échanges entre Olivier Faure, Hélène Geoffroy et Nicolas Mayer-Rossignol.

13h31 : L’armée russe assure qu’elle continuera d’observer jusqu’à ce soir, minuit (21 heures heure de Paris), le « cessez-le-feu » unilatéral décrété par Vladimir Poutine à l’occasion du Noël orthodoxe, malgré des tirs d’artillerie imputés au camp ukrainien.

12h12 : Midi passé de quelques minutes, il est grand temps de faire un point sur l’actualité :

Didier Deschamps est prolongé en tant que sélectionneur de l’équipe de France jusqu’en 2026, année de la prochaine Coupe du monde.

: le républicain Kevin McCarthy devient finalement président de la Chambre des représentants, au prix de concessions à l’aile conservatrice de son parti.

Le président Volodymyr Zelensky a chaudement remercié les Etats-Unis après le déblocage d’une nouvelle aide militaire de 3 milliards de dollars. Suivez notre direct.

Retraites, emploi, nucléaire, avenir de la Nupes… Les trois candidats au poste de premier secrétaire du Parti socialiste ont débattu hier soir pendant près de deux heures. Retrouvez en intégralité les échanges entre Olivier Faure, Hélène Geoffroy et Nicolas Mayer-Rossignol.

11h18 : Cette trêve décrétée unilatéralement par le Kremlin n’est d’ailleurs pas respectée, comme le confirme notre journaliste Omar Ouahmane dans ce reportage à Kiev. De quoi assombrir les fêtes de Noël, largement célébrées par les Ukrainiens chrétiens orthodoxes.

11h13 : Alors qu’un cessez-le-feu est officiellement en cours en Ukraine à la demande du Kremlin, le président russe Vladimir Poutine s’est recueilli, seul à Moscou, pour la fête de Noël orthodoxe. Une première depuis 2001.

(TASS / TELEGRAM)

11h16 : On en sait plus sur les armes que les Etats-Unis vont fournir à l’Ukraine. Le ministère américain de la Défense a publié hier une liste de matériel militaire (en anglais) destiné à Kiev. On y retrouve 50 véhicules de combat d’infanterie Bradley, 500 missiles antichars, 100 véhicules blindés de transport de troupes M113 ou encore 10 000 obus de mortier de calibre 120 mm. Un impressionnant arsenal, dont la valeur est estimée à 3 milliards de dollars.

11h16 : Malgré la trêve de 36 heures annoncée par Vladimir Poutine, les combats continuent « à leur niveau habituel », rapportent les services de renseignement britanniques. « L’un des secteurs les plus âprement disputés se situe dans l’oblast de Lougansk, à Kremmina », précise le ministère de la Défense britannique dans son rapport du jour sur Twitter.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :