INFO FRANCE 2. Affaire Estelle Mouzin : le père de la fillette révèle avoir rencontré Michel Fourniret en prison peu avant la mort du tueur en série

« Il était incapable d’aligner trois mots donc cela ne servait à rien », déclare Eric Mouzin dans un entretien à France Télévisions.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 07/01/2023 20:06 Mis à jour le 07/01/2023 20:32

Temps de lecture : 1 min.

Nouvelle révélation dans l’affaire Estelle Mouzin. Dans un entretien diffusé samedi 7 janvier dans le « 20 Heures » de France 2, le père de la fillette, disparue le 9 janvier 2003, confie avoir rencontré Michel Fourniret peu avant sa mort, survenue en mai 2021. Le tueur en série, surnommé « l’ogre des Ardennes », principal suspect dans ce dossier, est mort avant d’avoir pu être jugé. Cette entrevue, qui aurait pu être cruciale pour faire éclore la vérité, n’a rien donné. « Il était incapable d’aligner trois mots donc cela ne servait à rien », déclare Eric Mouzin, disant avoir fait face à un « vieillard complètement dégradé ». Sans préciser les circonstances exactes de ce rendez-vous, le père de la fillette affirme simplement s’être « mis à disposition des enquêteurs ».

Dans cette interview accordée à Nathalie Perez et Benjamin Poulain, Eric Mouzin se livre sur son état d’esprit au moment de faire face au meurtrier présumé de sa fille. « Je ne veux pas me poser en situation de demande par rapport à ces individus-là. Bien sûr, le but de la manœuvre était d’obtenir des réponses. (…) Mais c’est se mettre dans une situation d’infériorité, et il est hors de question de rentrer dans leur jeu ».

Affaire Estelle Mouzin : le père de la fillette révèle avoir rencontré Michel Fourniret en prison peu avant la mort du tueur en série

En 2020, Eric Mouzin avait confié avoir reçu plusieurs années auparavant une lettre de Michel Fourniret lui proposant de le rencontrer. « Cette demande était formulée au milieu de tout un charabia incompréhensible et il n’a pas été donné suite à l’époque », avait-il déclaré au micro de franceinfo.

Eric Mouzin a organisé samedi 7 janvier une ultime marche blanche à Guermantes (Seine-et-Marne) en mémoire de sa fille Estelle Mouzin, âgée de 9 ans au moment de sa disparition. « C’est la dernière marche parce que l’instruction va bientôt être clôturée », expose-t-il. Et d’expliquer : « Nous savons ce qui est arrivé à Estelle, nous savons qui sont les coupables, le procès d’assises va avoir lieu dans le courant du mois de novembre 2023. L’objet de cette marche se trouve vidé de son objet. »


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :