Procès en appel du Mediator : Irène Frachon lance un appel à un « sursaut de cette justice »

Près de 15 ans après avoir révélé le scandale du Médiator, la pneumologue Irène Frachon attend « un sursaut » de la justice à l’occasion du procès en appel contre les laboratoires Servier qui s’ouvre lundi 9 janvier. 

Article rédigé par

Radio France

Publié le 08/01/2023 20:15

Temps de lecture : 1 min.

« Est-ce qu’il va y avoir un sursaut de cette justice ? C’est évidemment ce que j’appelle de mes souhaits« , a lancé dimanche 8 janvier sur France Inter Irène Frachon, alors que le procès en appel du Mediator s’ouvre lundi devant la cour d’appel de Paris. En mars 2021, les laboratoires Servier avaient été condamnés à 2,7 millions d’euros d’amende pour tromperie aggravée et homicides involontaires pour avoir commercialisé le Mediator, antidiabétique largement prescrit comme coupe-faim et qui est à l’origine d’au moins 500 morts. Cette condamnation avait déçu les victimes.

Pour Irène Frachon, la pneumologue qui a révélé le scandale du Mediator en 2008, ces 15 dernières années l’ont encore « plus terrifiée encore que la découverte de ce crime industriel« . « Servier a toujours pignon sur rue. Servier est toujours le sponsor majeur de manifestations scientifiques« , s’indigne Irène Frachon. « Tout ça me sidère.« 

Le Mediator « n’est pas un accident« , estime la pneumologue. Selon elle, « c’est un produit de ce système que rien ne peut défaire. Ces liens d’intérêt, ces conflits, ces influences, ces réseaux d’entente, c’est bien la trahison des élites« . Irène Frachon juge « désespérant » que « même un drame de milliers morts en France n’arrive pas à défaire ce nœud-là« .


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :