DIRECT. Guerre en Ukraine : Volodymyr Zelensky annonce la libération de 50 soldats capturés par la Russie

Ce qu’il faut savoir

Ils vont pouvoir rentrer à la maison. Dans son message vidéo, dimanche 8 janvier, Volodymyr Zelensky s’est félicité de la libération de 50 soldats, la première de l’année 2023. Selon le président ukrainien, « 33 officiers, 17 soldats et sergents » vont retrouver leurs proches après avoir été capturés par les Russes. Parmi eux, figurent « des défenseurs des régions de Kiev et de Donetsk, de Marioupol et du sud du pays ». Le compte Twitter de la Défense ukrainienne a publié une photo des soldats ukrainiens libérés. Suivez notre direct.

Le flou persiste autour de frappes sur Kramatorsk. Un responsable militaire ukrainien a démenti les allégations de la Russie, qui affirme avoir mené des frappes sur des casernes militaires à Kramatorsk, dans l’est de l’Ukraine, et infligé de lourdes pertes à son adversaire en « représailles » au bombardement ukrainien sur Makiïvka. L‘armée russe assure avoir tué « 600 soldats ukrainiens », un bilan qui surprend le maire de Kramatorsk, Alexandre Goncharenko, qui a déclaré sur Facebook (contenu en ukrainien) que ces frappes n’avaient fait aucun mort.

Les funérailles de soldats tués dans la frappe ukrainienne de Makiïvka. Des proches des soldats russes tués dans la frappe ukrainienne de Makiïvka ont enterré au moins neuf d’entre eux dimanche dans la région de Samara, selon les autorités locales. Deux hommes ont été enterrés à Togliatti, sur la Volga, selon le maire. Cinq autres hommes ont été inhumés dans d’autres petites villes et villages de la région de Sarama, dans le centre de la Russie.

Une cinquantaine d’attaques russes dans plusieurs régions d’Ukraine. Après la fin du cessez-le-feu, l’état-major ukrainien a recensé plus d’une cinquantaine d’attaques russes aux missiles et roquettes dans plusieurs régions d’Ukraine au cours de la nuit. La vice-ministre ukrainienne de la Défense, Ganna Maliar, a rapporté une situation « difficile » dans l’Est, où se concentre l’essentiel des combats, reconnaissant que les troupes russes « avançaient dans certaines zones », mais affirmant que les forces de Kiev progressaient aussi ailleurs, « pas à pas ». Selon elle, la situation est en particulier « très difficile » à Soledar, ville située près de Bakhmout, le point le plus chaud du front.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :