L’opposant russe Alexeï Navalny a passé le Nouvel an en cellule disciplinaire

Publié le : 09/01/2023 – 18:21

En Russie, les conditions de détention d’Alexeï Navalny ne s’améliorent pas, loin de là. L’opposant, emprisonné depuis près deux ans dans une colonie pénitentiaire à régime sévère, a été de nouveau condamné à 15 jours de cellule disciplinaire. C’est là qu’il a passé le réveillon du Nouvel an.

Publicité

Un réveillon pour lequel Alexei Navalny avait mis de côté un paquet de chips et une boîte de conserve de poisson : « ils ont gâché mes plans pour passer un super Nouvel an », ironise-t-il dans un message transmis à ses avocats et publié sur les réseaux sociaux. 

C’est la dixième fois qu’il est condamné à un séjour à l’isolement, dans une cellule de béton de deux mètres du trois, avec pour seul meuble un tabouret fixé au sol, un trou qui sert de toilettes, et où il n’a droit d’emporter qu’une tasse et un livre. 

15 jours de « mitard » pour avoir fait sa toilette trop tôt

Cette fois, l’opposant, constamment harcelé, s’est vu infliger 15 jours de « mitard » pour avoir enfreint le règlement en faisant sa toilette matinale à « 05h24 du matin », soit 36 minutes avant l’heure réglementaire. Les fois précédentes, il se serait vu reproché d’avoir mal boutonné son uniforme, ou d’avoir omis de mettre ses mains derrière le dos en marchant.

« Des gens payent pour passer un Nouvel an original, pour moi, c’était gratuit », écrit Alexei Navalny. Il affirme avoir passé la nuit de la Saint-Sylvestre en compagnie de deux autres détenus dont un « psychotique » qui « hurlait ».

Selon lui, l’administration pénitentiaire oblige l’un de ses codétenus à faire des allers-retours entre leur cellule et l’infirmerie, touchée par une épidémie de grippe. « On dirait qu’ils l’utilisent comme une arme bactériologique », ironise l’opposant visé, depuis octobre, visé par de nouvelles charges qui pourraient être passibles de 30 ans de prison.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :