Climat : la reconstitution de la couche d’ozone est « une bonne nouvelle qui montre qu’on peut y arriver », selon un climatologue

Selon un rapport scientifique de l’ONU, la couche d’ozone est « en bonne voie » pour se reconstituer en quatre décennies.

Article rédigé par

Radio France

Publié le 10/01/2023 06:00

Temps de lecture : 1 min.

« C’est une bonne nouvelle qui montre qu’on peut arriver à améliorer les choses », a estimé mardi 10 janvier sur franceinfo le climatologue et directeur de recherche au CNRS Didier Hauglustaine, alors que la couche d’ozone, qui protège la Terre de radiations solaires dangereuses, est « en bonne voie » pour se reconstituer, selon un rapport de scientifiques publié lundi sous l’égide de l’ONU.

Le Protocole de Montréal (Canada), signé en 1987 et ratifié par 195 pays, a fortement réduit la quantité de chlorofluorocarbures dans l’atmosphère, et la couche d’ozone semble pouvoir se reconstituer d’ici quarante ans, selon les estimations de l’ONU. « Cela montre que le protocole signé en 1987 a fonctionné et que ces gaz qui détruisent l’ozone ont diminué dans l’atmosphère et que lentement, l’ozone est en train de guérir », a-t-il poursuivi.

« Cela montre aussi que lorsqu’il y a une mobilisation des scientifiques et une sensibilisation des politiques et des industriels, on peut prendre des mesures utiles. »

Didier Hauglustaine, climatologue et directeur de recherche au CNRS

à franceinfo

Le climatologue ajoute cependant que « c’est beaucoup plus compliqué d’agir sur le réchauffement climatique car on parle d’un changement de toute la société ».


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :