DIRECT. Les syndicats des transports veulent une « grève puissante » le 19 janvier contre la réforme des retraites

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #RETRAITES

21h53 : Vous avez été nombreux à nous envoyer vos questions dans notre live sur la réforme des retraites présentée par Elisabeth Borne. Ma collègue Alice Galopin vous a répondu dans la journée et nous avons compilé toutes ses réponses sur le recul de l’âge légal, la durée de cotisation ou encore les longues carrières, dans cet article.

21h49 : Bonsoir , merci pour votre message. Effectivement, le système est pour l’instant à l’équilibre, ce qui n’était pas prévu dans son rapport de 2020. Le time le Conseil d’orientation des retraites (COR) prévoit désormais qu’en 2027, le système de retraite sera déficitaire d’environ 10,7 milliards d’euros, selon son dernier rapport. C’est d’ailleurs l’un des arguments du gouvernement pour défendre sa réforme.

21h40 : Bonjour France Info, on parle beaucoup des scénarios étudiés par le COR pour calculer le futurs déficits du système de retraite. Déficits dont on entend parler depuis longtemps… Or en 2022 et 2021 le régime était exédentaire si je ne me trompe pas. Le COR avait-il prédit ces exédents? Merci par avance pour votre éclairage

21h04 : Elisabeth Borne rencontrera les parlementaires LR Eric Ciotti, Alain Marleix et Bruno Retailleau, pour parler du projet de réforme des retraites, confirment Les Républicains à franceinfo.

21h05 : Lors de la présentation du projet de réforme des retraites, le gouvernement a expliqué qu’il souhaitait décaler l’âge de départ. Pour certains internautes, cette décision est une réponse à une demande de l’Union européenne. Pourtant, « l‘Union européenne ne peut pas imposer de réforme, notamment économique, à la France« , comme l’explique cet article.

20h00 : Il est 20 heures, le moment de faire un point sur l’actualité :

• La mobilisation syndicale « ne fait pas peur » à Olivier Véran. Le porte-parole du gouvernement s’est exprimé au lendemain de la présentation du projet de réforme, affirmant la volonté du gouvernement « d’aller jusqu’au bout » alors que les syndicats préparent déjà une réponse dans la rue.

•L’armée russe change à nouveau le commandant en chef de l’opération militaire en Ukraine. Le général Valeriy Gerassimov remplace le général Sergueï Sourovikine qui a, lui, été rétrogradé au rang d’adjoint. Il n’aura dirigé les opérations que trois mois.

• La Fédération française de football a décidé de la mise en retrait de Noël Le Graët de son poste de président.

• La France, nation la plus titrée dans la compétition, ouvre à 21h à Katowice contre l’hôte polonais, le Mondial hommes de handball avec l’objectif de ramener un septième sacre planétaire. Le Danemark visera un inédit triplé.

19h00 : Les syndicats de police voient d’un très mauvais œil la réforme des retraites, qui s’appliquera aussi à leur corporation. Ces derniers peuvent ainsi partir à la retraite à 52 ou 57 ans, un âge qui devrait être repoussé de deux ans, comme pour le reste de la population. Mais la décision ne passe pas. Explications.

18h03 : Il est 18 heures, voici le point sur l’actualité :

• La mobilisation syndicale « ne fait pas peur » à Olivier Véran. Le porte-parole du gouvernement s’est exprimé au lendemain de la présentation du projet de réforme, affirmant la volonté du gouvernement « d’aller jusqu’au bout » alors que les syndicats préparent déjà une réponse dans la rue.

• L’armée russe change à nouveau le commandant en chef de l’opération militaire en Ukraine. Le général Valeriy Gerassimov remplace le général Sergueï Sourovikine qui a, lui, été rétrogradé au rang d’adjoint. Il n’aura dirigé les opérations que trois mois.

• La Fédération française de football a décidé de la mise en retrait de Noël Le Graët de son poste de président.

• En Afghanistan, un kamikaze s’est fait exploser devant le ministère des Affaires étrangères à Kaboul, la capitale. La police locale décompte 5 morts et plusieurs blessés à ce stade.

17h11 : « Au-dessus de 60 ans, je n’ai personne sur les chantiers ». Pour des salariés du BTP, la réforme des retraites passe mal. Les carrières sont déjà longues et les conditions de travail trop difficiles pour envisager une poursuite de l’activité après 60 ans, disent-ils. Leurs témoignages sont à retrouver ici, recueillis par notre journaliste Olivier Martocq.

15h23 : Bonjour @Phil26, l’objectif de 1 200 euros brut pour la pension minimum regroupe la somme de la pension de base et de la pension complémentaire, confirme Matignon. #

15h21 : Bonjour FI et merci pour votre travail. Concernant les 1200 euros évoqués dans la réforme des retraites, il s’agirait de la seule retraite de base ou complémentaire comprise ?

15h24 : « Maintenant, il s’agit de savoir si on veut être dans un monde où il y a ceux qui se gavent et ceux en bas qui sont rationnés en permanence. »

Au micro de France Bleu Picardie, le député La France insoumise a estimé que les salariés sont « grugés » par le projet de réforme du gouvernement. « Ils sont grugés par l’inflation et par des salaires qui ne sont pas indexés sur l’inflation. C’est leur première peine. La deuxième peine, c’est qu’on leur dit : ‘vous aurez deux années supplémentaires à faire, vous aurez 43 ou 44 années à faire' », a-t-il poursuivi.

15h15 : Que prévoit le gouvernement pour les régimes spéciaux ? franceinfo fait le point juste ici.

14h10 : Il est un peu plus de 14 heures, voici le point sur l’actualité :

• Emmanuel Macron a insisté lors du Conseil des ministres sur le caractère « indispensable et vital » de la réforme pour « préserver » le système, a rapporté le porte-parole du gouvernement Olivier Véran. Suivez notre direct.

• Kiev dément la prise de Soledar par les forces russes. Le ministère de la Défense ukrainien a également fait état de « violents combats » au sein de cette ville du sud-est du pays. Suivez notre direct.

• Une attaque à l’arme blanche a fait six blessés à la gare du Nord. Le suspect, qui a été interpellé par des policiers, est entre « la vie et la mort », a précisé le ministre de l’Intérieur. Voici les principales informations dont nous disposons à ce stade.

Le trafic aérien américain est interrompu jusqu’à 15 heures (heure française) à la suite d’une panne d’un système d’information, a annoncé dans la journée l’autorité américaine de l’aviation. A ce stade, il ne s’agirait pas d’une cyber attaque, a précisé la Maison Blanche.

13h36 : Bonjour , effectivement, les petites pensions seront revalorisées à près de 1 200 euros brut par mois, à condition d’avoir une carrière complète. Cette somme représente environ 85% du smic net (et non 85% du smic brut). Les cotisations sociales, comme la CSG, seront donc déduites de ces 1 200 euros. Par ailleurs, le gouvernement assure que cette mesure concernera les futurs et les actuels retraités. « Près de deux millions de petites retraites vont être augmentées », a assuré Elisabeth Borne. Vous soulignez à juste titre que cette mesure de revalorisation concerne déjà les petites pensions agricoles, depuis une loi promulguée en décembre 2021.

13h34 : Quand E.Borne parle d’une retraite à 85%du SMIC soit 1200€ elle aurait dû préciser qu’il s’agit du montant brut de la pension. Quand on retire les cotisations obligatoires pour les retraités, le montant n’est plus le même. Les agriculteurs ont été les premiers à déchanter en 2022.

13h10 : Voilà les contenus à ne pas rater aujourd’hui sur franceinfo :

Après la présentation de la réforme, comment les syndicats veulent organiser la riposte ? Les explications de notre journaliste Mathilde Goupil.

De son côté, le gouvernement a mis au point un plan pour faire voter rapidement son projet au Parlement. Décryptage par notre journaliste Margaux Duguet.

« Ici, c’est mon cœur, je ne peux pas partir » : dans l’enfer de Bakhmout, des irréductibles ukrainiens s’organisent pour survivre dans la ville ravagée par les bombardements. Reportage auprès des habitants.

12h48 : Enfin, un « suivi médical renforcé » sera mis en place auprès des salariés exerçant des métiers identifiés comme pénibles. La réforme prévoit une « visite médicale obligatoire et systématique » à 61 ans auprès de la médecine du travail, rendant « possible » un départ anticipé, a précisé le porte-parole du gouvernement ce matin sur franceinfo. Olivier Véran a précisé que ce « nouveau mécanisme » devait encore faire l’objet de concertations.

12h58 : Par ailleurs, les trois critères de pénibilité concernant les risques ergonomiques (port de charges lourdes, postures pénibles et vibrations mécaniques), abandonnés en 2017, ne seront pas réintégrés tels quels dans la loi. Mais le gouvernement va créer un « fonds d’investissement dans la prévention de l’usure professionnelle », doté d’un milliard d’euros sur le quinquennat. Il soutiendra les branches professionnelles pour identifier les métiers exposés à ces risques et financera des actions de prévention et de reconversion.

12h49 : Bonjour @Nuiteux, l’accès au compte professionnel de prévention (C2P), qui permet aux salariés exerçant des métiers reconnus comme « pénibles » de cumuler des points notamment pour un départ à la retraite anticipée, sera élargi à plus de 60 000 personnes supplémentaires, notamment parmi les travailleurs de nuit. Il pourra désormais permettre de financer un congé de reconversion, afin de changer de métier en cours de carrière.

12h48 : Qu’en est-il concernant les règles sur la pénibilité au travail ?

12h49 : Un Twitch pour répondre à vos questions sur la réforme des retraites est actuellement en cours juste ici ! Vous pouvez poser vos questions à nos journalistes Nacer Boubekeur et Jean-Baptiste Marteau.

12h26 : Bonjour @Sabine, le cumul emploi-retraite, qui permet de reprendre un travail rémunéré tout en touchant sa pension de retraite, concerne déjà 500 000 retraités, selon le gouvernement. Ce dispositif est déjà compatible avec une activité d’auto-entrepreneur. Les démarches sont détaillées sur le site Service-public.fr. Mais jusqu’ici, le cumul emploi-retraite ne permettait pas d’acquérir de nouveaux droits à la retraite. Ce sera désormais le cas dans la nouvelle réforme. Les retraités qui reprennent une activité pourront « demander une revalorisation de leur pension » grâce à ces cotisations supplémentaires, a détaillé le ministre du Travail, Olivier Dussopt, en conférence de presse.

12h25 : Bonjour, est-ce que le cumul emploi retraite concernera les retraités qui s’engageront dans une activité d’auto entrepreneur ? Merci

12h20 : « On ne se projette pas là dans l’idée d’une mobilisation massive ou de l’impact de cette mobilisation. »

Olivier Véran s’est exprimé lors du compte-rendu du Conseil des ministres sur la mobilisation jeudi 19 janvier annoncée hier par les principaux syndicats du pays en réponse à la réforme des retraites.

12h15 : Le porte-parole du gouvernement Olivier Veran a rapporté des propos d’Emmanuel Macron en Conseil des ministres. Le chef de l’Etat a insisté sur le caractère « indispensable et vital » de la réforme des retraites et a appelé ses ministres à la « mobilisation » pour « expliquer aux Français très concrètement » ce qui « va changer pour eux ».

12h02 : Il est midi, voici un nouveau point sur l’actualité :

Olivier Véran, porte-parole du gouvernement, a confirmé sur franceinfo la hausse de « 100 euros brut par mois » en moyenne pour « 2 millions de retraités », au lendemain de la présentation par Élisabeth Borne de la future réforme des retraites. Les syndicats se préparent à mobiliser dès le 19 janvier dans un front uni contre le report de l’âge légal à 64 ans. Suivez notre direct.

Le leader du groupe paramilitaire Wagner a affirmé que les mercenaires de sa société participaient seuls à l’assaut contre Soledar. Ces propos ont été accueillis avec distance par le Kremlin, qui a demandé de s’en tenir aux bilans officiels. De son côté, le ministère de la Défense russe déclare que ses forces aéroportées bloquent le nord et le sud de la localité, et que des unités régulières participent à des combats de rue. Suivez notre direct.

« Aucun pronostic vital ne semble être engagé à cette heure » pour les six blessés de l’attaque au couteau à la gare du Nord ce matin, a annoncé la porte-parole de la préfecture de police de Paris sur BFMTV. L’état de santé de l’assaillant, lui, est « réservé ». Il a été blessé par balles par les forces de l’ordre, notamment par deux policiers hors service. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris.

• Le député de La France insoumise Adrien Quatennens vient de faire son retour à l’Assembléeet siège actuellement en commission des affaires étrangères. Condamné mi-décembre à quatre mois de prison avec sursis pour des « violences » sur son épouse, il reste exclu des activités du groupe LFI.

11h37 : Bonjour @Benoît, si vous vous souhaitez augmenter votre durée d’assurance pour la retraite, vous pouvez effectivement, sous conditions, racheter des trimestres de cotisations en effectuant des versements au régime général de la Sécurité sociale. C’est par exemple possible pour vos années passées en études supérieures. Vous pouvez racheter jusqu’à 12 trimestres. Le montant du rachat dépend notamment de vos revenus et de l’âge auquel vous effectuez votre demande. Le gouvernement n’a pas annoncé de changement de ce dispositif dans sa nouvelle réforme.

11h37 : Avez-vous des informations sur le maintien (ou non) du dispositif de rachat de trimestres ? Merci

11h25 : Vousêtes nés au second semestre 1961, vous deviez partir à la retraite fin 2023 etvous allez devoir travailler trois mois de plus ? Votre témoignage intéressele « 19/20 » de France3. Merci de contacter alexandre.peyrout@francetv.fr.

11h45 : Bonjour @Dans l’attente, le gouvernement prévoit effectivement une entrée en vigueur de la réforme au 1er septembre, à condition qu’elle soit adoptée par le Parlement. Jusqu’au 31 août, les règles du système actuel continueront donc de s’appliquer. J’en profite pour faire un point sur le calendrier de cette réforme : le texte sera présenté le 23 janvier en Conseil des ministres et passera aussitôt à l’Assemblée nationale en commission des affaires sociales et pour avis en commission des finances. Le début de l’examen en séance publique devrait débuter le 6 février.

11h02 : Bonjour FI, les textes en vigueur s’appliquent bien jusqu’au 31 août si la loi est votée ? Idem pour les carrières longues ? Merci

11h12 : Bonjour , la fermeture du régime spécial de la SNCF a en fait déjà été actée dans la réforme de 2018. A l’époque, c’est la clause du grand-père qui avait été retenue, et seuls les nouveaux recrutés ont été concernés. C’est le même principe qui s’applique pour la fin des autres régimes spéciaux annoncée hier. Seuls les nouveaux embauchés à la RATP, dans les industries électriques et gazières (EDF, Engie, etc.), à la Banque de France, mais aussi les clercs de notaires et les membres du Conseil économique social et environnemental (Cese) seront désormais affiliés au régime général. Les travailleurs actuels des régimes spéciaux bénéficieront toujours d’un départ anticipé par rapport à ceux du régime général, mais il sera tout de même décalé de deux ans.

10h48 : Bonjour Alice, je ne crois pas avoir vu passer d’info sur la réforme des retraites pour les agents de la SNCF, vont-ils rentrer dans le régime général ?

10h44 : Si vous souhaitez un tableau plus personnalisé de votre carrière, il vous suffit de vous rendre sur votre espace « Mon compte retraite ». En vous connectant avec vos identifiants « France Connect », vous accéderez au décompte précis de vos trimestres. Mais le site affiche actuellement un message d’erreur, peut-être en raison du nombre de connexions.

11h11 : Un simulateur intitulé « Suis-je concerné ? » a été mis en ligne hier, quelques minutes après la présentation par le gouvernement de la réforme des retraites. En s’appuyant sur les éléments présentés par le gouvernement, il permet aux actifs d’estimer l’âge minimal auquel ils pourront partir à la retraite. Précision importante : l’outil n’intègre pas, à ce stade, les modifications pouvant résulter de l’examen parlementaire à venir. Aussi, le simulateur ne prend pas en compte les spécificités de votre carrière.

11h11 : « Les 20 milliards d’économies dont on parle, c’est sur le seul dos des travailleurs en les faisant travailler plus longtemps. »

Pour Laurent Berger, invité sur France Inter ce matin, un âge de départ légal à la retraite à « 64 ans, c’est non ». « Nous nous retrouverons le 19 pour regarder, au soir, en fonction des mobilisations, les suites » à donner au mouvement, a ajouté le secrétaire général de la CFDT, tout en assurant que « l’idée n’est pas de bordéliser » le pays.

11h10 : Après la présentation d’Elisabeth Borne, Les Républicains se montrent déterminés face au « bras de fer qui s’engage » avec le gouvernement. Le projet de réforme des retraites du gouvernement respecte tous les équilibres qu’ils exigeaient. De là à ce qu’ils votent forcément le texte en l’état, il y a cependant un pas. Explications.

10h28 : Il est temps de refaire un point sur l’actualité :

Olivier Véran, porte-parole du gouvernement, a confirmé sur franceinfo la hausse de « 100 euros brut par mois » en moyenne pour « 2 millions de retraités », au lendemain de la présentation par Élisabeth Borne de la future réforme des retraites. Les syndicats se préparent à mobiliser dès le 19 janvier dans un front uni contre le report de l’âge légal à 64 ans.

Kiev a démenti les affirmations du groupe paramilitaire Wagner, qui assure avoir pris le contrôle de la localité disputée de Soledar, dans la région de Donetsk. « Les Russes disent que Soledar est sous leur contrôle, ce n’est pas vrai », a déclaré le colonel Serhiy Tcherevaty, cité par le média Suspilne.

Un policier a fait usage de son arme en direction d’un individu qui a blessé six personnes à l’arme blanche à la gare du Nord, à Paris, ce matin. L’auteur, blessé et interpellé, n’a pas été encore identifié. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris.

• C’est le coup d’envoi des soldes aujourd’hui et jusqu’au 7 février. Pour Pierre Talamon, président de la Fédération nationale de l’habillement, invité sur franceinfo, l’avenir du secteur de la mode tend vers un vêtement « vendu à son juste prix toute l’année et sans avoir à faire de rabais ».

10h06 : Sur votre seconde question, les parents d’un enfant handicapé peuvent déjà bénéficier, sous conditions, d’une majoration pouvant aller jusqu’à 8 trimestres. Vous pouvez bénéficier de cette majoration si vous avez cotisé au régime général de la Sécurité sociale, précise le site Service-public.fr. Hier, la Première ministre a précisé que « les années » passées en tant qu’aidant (qui n’est pas forcément un parent) d’un enfant en situation de handicap « seront désormais comptabilisées ».

10h02 : Bonjour @Melchior, dans le système actuel, les périodes de service militaire sont déjà comptabilisées dans la durée de cotisation. Dans le détail, chaque période de 90 jours de service militaire équivaut à untrimestre validé, dans la limite de quatre trimestres par an, comme l’explique le site info-retraite. Le gouvernement n’a pas annoncé de changement sur ce point.

10h09 : Est-ce que le service militaire effectué comptera en annuités ? Et les parents ayant élevé un enfant handicapé bénéficieront-ils d’une prise en compte de l’impact sur la carrière ? Merci.

09h35 : Bonjour @Duprivé, effectivement, le montant de la pension de retraite des fonctionnaires est calculé sur la base du traitement (salaires sans les primes) des six derniers mois de la carrière. Pour les salariés du privé au régime général, c’est la moyenne des 25 meilleures années qui sert à calculer la retraite de base. Ce sera toujours le cas dans la réforme du gouvernement. Cette décision « peut paraître injuste » pour les salariés du privé, a admis Elisabeth Borne. « Mais en réalité, quand on regarde finalement le taux de remplacement, c’est-à-dire le rapport entre le dernier salaire et la pension, on arrive au même niveau entre la fonction publique et le privé », a expliqué la Première ministre.

09h35 : Bonjour FI, est-ce que les fonctionnaires bénéficieront toujours du calcul avantageux de leur pension sur la base du salaire dernière année d’activité? il était un moment question d’aligner le mode calcul sur celui du privé ?

09h20 : Bonjour à toutes et tous ! J’ai le plaisir de vous retrouver pour répondre à vos questions sur la réforme des retraites. J’attends vos interrogations dans les commentaires.


09h19 : Olivier Véran répond maintenant à une question d’internaute, Sophie, infirmière en Seine-Maritime : « Quelle sera la retraite pour le personnel hospitalier? » « En pratique, les infirmières dans notre pays partent après l’âge légal de départ à la retraite », répond le porte-parole du gouvernement, rappelant que la réforme prévoit une « meilleure prise en compte du travail de nuit » avec un « dispositif de départ anticipé ».

09h15 : « Nous sommes déterminés à ce que ce projet de loi ne passe pas, et cela ne se passera pas qu’à l’Assemblée », a lancé le leader de la CGT, Philippe Martinez, peu après les annonces d’Elisabeth Borne sur les retraites. L’intersyndicale a appelé à une première journée de manifestations et de grève le 19 janvier. Je vous explique dans cet article comment elle compte faire reculer le gouvernement sur sa réforme phare.

Une manifestation contre la réforme des retraites du premier quinquennat d'Emmanuel Macron, le 6 février 2020 à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP / ELLEN LOZON / FRANCEINFO)
(THOMAS SAMSON / AFP / ELLEN LOZON / FRANCEINFO)

09h11 : Olivier Véran répond maintenant aux questions aux auditeurs et internautes de franceinfo. Un premier auditeur, Denis, 60 ans, affirme qu’il ira manifester pour la première fois le 19 janvier. Au chômage depuis l’âge de 60 ans, il s’interroge sur ce que compte faire le gouvernement « pour les chômeurs en fin de droit à 63 ans ». « Sans doute faut-il qu’on travaille davantage pour des mécanismes incitatifs pour des mises en retraite anticipée et on veut développer la retraite progressive », répond le porte-parole.

09h02 : 🗣F. Bayrou veut une hausse des cotisations patronales : « Si vous augmentez les cotisations, vous allez casser de l’emploi », affirme Olivier Véran. “Nous avons fait le choix de demander les efforts sur le fait de travailler plus longtemps plutôt que le matraquage fiscal” https://t.co/abup5As01I

08h58 : Olivier Véran assume le choix de l’exécutif de ne pas augmenter les cotisations patronales pour faire revenir à l’équilibre le système des retraites. « Le choix que nous faisons c’est de ne pas augmenter les impôts des Français ni des entreprises », explique le porte-parole du gouvernement, assurant que cette proposition du Modem sera toutefois discutée dans le cadre du débat parlementaire.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :