ExxonMobil disposait de prédictions exactes sur le réchauffement climatique il y a 40 ans, selon une nouvelle étude

ExxonMobil « ne savait pas juste vaguement quelque chose à propos du changement climatique il y a des décennies », a souligné Geoffrey Supran, coauteur de cette étude. « Ils en savaient autant que les scientifiques indépendants et gouvernementaux, et vraisemblablement assez pour prendre des mesures et alerter le public. »

Dès les années 1980, le grand groupe pétrolier ExxonMobil disposait de prédictions sur le réchauffement climatique d’une justesse remarquable, et qui se sont révélées être précisément ce qui s’est produit plusieurs décennies plus tard, confirme une nouvelle étude parue dans la revue Science (en anglais), jeudi 12 janvier. 

Malgré cela, l’entreprise a pendant des années publiquement jeté le doute sur l’état des connaissances scientifiques en la matière. ExxonMobil, l’un des plus gros groupes pétroliers du monde, a « modélisé et prédit le réchauffement de la planète avec une exactitude troublante, pour finir par passer les décennies suivantes à nier cette même science climatique », résume auprès de l’AFP Geoffrey Supran, coauteur de ces travaux.

Depuis plusieurs années déjà, ExxonMobil est accusé d’avoir tenu un double discours sur le changement climatique, provoqué par les immenses quantités de gaz à effet de serre rejetées par l’humanité dans l’atmosphère – notamment via la combustion de charbon ou de pétrole pour produire de l’énergie. Des procédures juridiques ont été lancées contre l’entreprise aux Etats-Unis, dont certaines sont toujours en cours. Des auditions ont été organisées au Parlement européen et au Congrès américain. 

Pour la première fois, les projections réalisées par les scientifiques du groupe sont analysées de façon systématique, et comparées à celles d’autres chercheurs de l’époque, ainsi qu’au réchauffement effectivement observé par la suite. Au total, les chercheurs ont analysé 32 documents internes produits par des scientifiques d’ExxonMobil entre 1977 et 2002, et 72 publications scientifiques dont ils étaient coauteurs entre 1982 et 2014. Ces documents contiennent 16 projections de températures. « Dix d’entre elles sont cohérentes avec les observations » réalisées par la suite, note l’étude publiée dans Science. Parmi les six autres, deux prédisaient un réchauffement encore supérieur. En moyenne, elles prédisaient un réchauffement d’environ 0,2°C par décennie, ce qui correspond effectivement au rythme actuel. 

ExxonMobil « ne savait pas juste vaguement quelque chose à propos du changement climatique il y a des décennies », a souligné Geoffrey Supran. « Ils en savaient autant que les scientifiques indépendants et gouvernementaux, et vraisemblablement assez pour prendre des mesures et alerter le public. » Or, les responsables du groupe ont fait tout le contraire, martèle l’étude, citant des propos de l’ancien PDG d’ExxonMobil Lee Raymond en 2000 : « Nous n’avons pas une compréhension scientifique suffisante du changement climatique pour faire des prédictions raisonnables. »

« Cette question a fait plusieurs fois surface ces dernières années », a déclaré à l’AFP un porte-parole de la compagnie. « A chaque fois, notre réponse est la même: ceux qui évoquent ce que ‘Exxon savait’ ont faux dans leurs conclusions. » ExxonMobil n’a toutefois jamais nié l’authenticité des documents en question.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :