Foot : le Maroc annule sa participation au Championnat d’Afrique des nations en Algérie, sur fond de crise politique entre les deux pays

L’Algérie a fermé, depuis septembre 2021, son espace aérien aux avions civils et militaires marocains, après avoir rompu ses relations diplomatiques avec Rabat en raison de l’épineux dossier du Sahara occidental.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 12/01/2023 14:21

Temps de lecture : 1 min.

Le Maroc a annoncé, jeudi 12 janvier, l’annulation de sa participation au Championnat d’Afrique des nations (CHAN) en Algérie, une compétition de joueurs locaux, en raison de la fermeture de l’espace aérien algérien aux avions marocains, sur fond de crise entre les deux voisins du Maghreb.

« La sélection marocaine de football n’est pas en mesure de faire le déplacement à Constantine (Algérie) dans la mesure où l’autorisation définitive de son vol Royal Air Maroc (RAM), transporteur officiel des sélections marocaines de football, de Rabat vers Constantine n’a pas été confirmée », a annoncé la Fédération marocaine (FRMF) dans un communiqué. La Confédération africaine de football (CAF), organisatrice du CHAN, avait pourtant fait savoir le 22 décembre à la FRMF qu’« une autorisation de principe avait été obtenue », selon le communiqué.

Ce tournoi, réservé aux joueurs disputant les championnats nationaux, se tiendra du 13 janvier au 4 février en Algérie. A vingt-quatre heures du coup d’envoi, la Fédération marocaine « prend note avec regret que l’obtention de l’autorisation définitive du vol RAM de Rabat vers Constantine n’a malheureusement toujours pas été confirmée par la CAF », a encore souligné la FRMF. Les Lions de l’Atlas – une des puissances du football africain – ont remporté les deux derniers CHAN, en 2021 et 2018.

Alger a fermé le 22 septembre 2021 son espace aérien à tous les avions civils et militaires marocains après avoir rompu ses relations diplomatiques avec Rabat. Cette grave crise est alimentée par l’épineux dossier du Sahara occidental. Cette région, riche en phosphates et forte d’un littoral extrêmement riche en poissons, est contrôlée à 80 % par le Maroc qui souhaite lui donner une large autonomie, alors que l’Algérie soutient le Front Polisario, créé en 1973 par les habitants de cette région, qui aspire à un référendum pour l’autodétermination. L’ONU considère le Sahara occidental comme un « territoire autonome ». La reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur ce territoire par les Etats-Unis de Donald Trump en 2020 a ravivé les tensions entre les deux pays.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :