Coupe du monde 2022 : la Fifa annonce des procédures ouvertes contre l’Argentine et la Croatie

Les joueurs de l’Albiceleste auraient possiblement violé les articles 11 (comportement offensant et violation des principes du fair-play) et 12 (incorrection des joueurs et officiels) du Code Disciplinaire de la Fifa, selon l’instance du football mondial, vendredi.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 13/01/2023 21:04

Temps de lecture : 1 min.

La Fédération internationale de football (Fifa) a annoncé, vendredi 13 janvier, l’ouverture de procédures contre les fédérations d’Argentine et de Croatie, pour des événements survenus lors de la Coupe du monde 2022, respectivement lors de la finale face à la France (3-3, 4-2 t.a.b.), et la petite finale contre le Maroc (2-1).

Pour l’Albiceleste, l’instance précise que la procédure vise « de possibles violations des articles 11 (comportement offensant et violation des principes du fair-play) et 12 (incorrection de joueurs et d’officiels) du code disciplinaire de la Fifa ainsi que de l’article 44 du Règlement de la Coupe du monde de la Fifa en lien avec le règlement média et marketing de la Coupe du monde de la FIFA », sans préciser la nature exacte des faits reprochés. Il est possible que les deux premières violations concernent le comportement du gardien argentin Emiliano Martinez, après son geste grossier avec le trophée du meilleur portier du tournoi, et ses provocations envers Kylian Mbappé.

Concernant la Croatie, il s’agit d’une procédure « pour de potentielles violations des articles 13 (discrimination) et 16 (ordre et sécurité lors des matches) du code disciplinaire de la Fifa ». Là encore, l’instance ne donne pas de détail, mais a peut-être dans le viseur les célébrations des joueurs croates après leur victoire face aux Marocains. Plusieurs joueurs dont le néo-lyonnais, Dejan Lovren, ont été filmés en train d’entonner des chants nationalistes à connotation fasciste.

Enfin, la Fifa indique dans son communiqué avoir pris des sanctions contre les fédérations mexicaine, équatorienne, et serbe pour des violations de l’article 13 de son code de conduite (discrimination), en raison de chants de supporters des trois pays.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :