Jean-Luc Mélenchon entretient l’ambiguïté sur son avenir politique

Publié le : 13/01/2023 – 02:42

Il s’était fait discret depuis des semaines, alors que son mouvement, La France insoumise, était dans la tourmente entre crise de gouvernance et affaire Adrien Quatennens. Mais Jean-Luc Mélenchon est de retour. Dans une longue interview sur France 2, depuis la Guyane, le dirigeant LFI, arrivé troisième à la dernière présidentielle, a balayé les grands sujets du moment et entretenu l’ambiguïté sur son propre avenir politique.

Publicité

« Moi, bon, je suis déjà à la retraite, ce n’est plus le sujet ! »

Jean-Luc Mélenchon à la retraite ? Le patron des Insoumis a beau affirmer sa prise de distance avec le devant de la scène politique – « je suis remplaçable et je le souhaite » –, quand la question de la présidentielle 2027 lui est posée, le flou est de retour.

Ce sont les circonstances qui font les candidatures, tout le monde le sait. Qu’est-ce qui va se passer en 2027 ? Les circonstances vont permettre de désigner quelqu’un.

Car le désordre qui règne au sein de La France insoumise agace Jean-Luc Mélenchon. « Je pense, dit-il, qu’il vaudrait mieux qu’ils restent unis, que c’est pas une bonne idée de dénigrer le mouvement, mais les mêmes ne peuvent pas tout avoir tout le temps ! »

Et cette heure et demie d’interview lui permet de rappeler qui est le « mâle alpha » de la « meute » insoumise.

Sur les retraites : « Il n’y a pas de problème de financement du système des retraites, c’est faux. » Sur ses rivaux politiques : « Une table ou une chaise serait élue en face de Mme Le Pen. » 

Mais d’évoquer aussi sa vision de l’avenir, entre écologie, espace, luttes sociales, affaires étrangères… Le triple candidat à la présidentielle maîtrise toujours les sujets sur le bout des doigts.

Une démonstration de force et un message envoyé à ceux qui piaffent de lui succéder. Remplaçable peut-être, Jean-Luc Mélenchon, mais il y aura du travail pour le dépasser.


Sur l’affaire Quatennens

Jean-Luc Mélenchon s’est exprimé sur le retour d’Adrien Quatennens à l’Assemblée nationale. Après plus de trois mois d’absence et une condamnation à quatre mois de prison avec sursis pour violences conjugales, le député insoumis est en effet revenu discrètement cette semaine au palais Bourbon, tout en restant suspendu de son groupe jusqu’au printemps.

Il faut combattre, et c’était dans mon programme, les violences. Deuxièmement, quand quelqu’un ne se conforme pas à ça, il doit être puni. Adrien Quatennens a été longuement, et beaucoup puni. Et pas que lui, nous. Parce que nous, depuis cinq mois, on ne peut pas faire une interview, pas faire une rencontre sans être obligés de parler de ce sujet.

Affaire Quatennens: Jean-Luc Mélenchon commente le derniers développements


Continuer à lire sur le site France Info

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :