Yvelines : perquisition au conseil départemental dans le cadre d’une enquête visant son président, Pierre Bédier

Le parquet de Nanterre a précisé mardi que des perquisitions étaient également en cours « aux domiciles » de plusieurs autres mis en cause.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 17/01/2023 20:21 Mis à jour le 17/01/2023 20:30

Temps de lecture : 1 min.

Des perquisitions ont débuté mardi 17 janvier au conseil départemental des Yvelines, dans le cadre d’une enquête pour atteinte à la probité visant plusieurs personnes, dont le président, Pierre Bédier, selon une information de l’AFP confirmée par le parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine). Des perquisitions ont également lieu « aux domiciles de plusieurs personnes mises en cause dans le cadre de cette enquête », a précisé le parquet.

Une enquête préliminaire a été ouverte en juin 2022 après des signalements visant l’ancien député Les Républicains (LR) Pierre Bédier, émis par l’Agence française anticorruption et l’association de lutte contre la corruption Anticor. Le signalement d’Anticor concerne une subvention de plus d’un million d’euros versée en 2018 par le département à un projet de construction d’une maison médicale à Mantes-La-Jolie, porté par une société civile immobilière détenue par le beau-frère de Pierre Bédier et un promoteur immobilier.

L’association s’interroge sur les conditions d’octroi de cette subvention, soulignant les trois casquettes de Pierre Bédier à l’époque : président du conseil départemental, conseiller municipal de Mantes-la-Jolie et président du conseil de surveillance des Résidences Yvelines Essonne.

L’enquête a été confiée à l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) ainsi qu’à la police judiciaire de Versailles. Contacté, le conseil départemental des Yvelines n’a pas réagi. Pierre Bédier a déjà eu affaire à la justice. Il a été définitivement condamné, en 2009, à 18 mois de prison avec sursis et six ans d’inéligibilité pour « corruption passive » et « recel d’abus de biens sociaux » alors qu’il était maire de Mantes-La-Jolie.


Continuer à lire sur le site France Info

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :