Formations, transparence, calendrier… Quelles sont les nouveautés de Parcoursup, dont les inscriptions débutent mercredi ?

Les lycéens ont jusqu’au 6 avril pour s’inscrire et renseigner leurs vœux d’études supérieures sur la plateforme, qui présente cette année quelques évolutions.

Des milliers de lycéens sont dans les starting-blocks. Les élèves de terminale et les étudiants en réorientation peuvent commencer, mercredi 18 janvier, à s’inscrire et sélectionner sur Parcoursup leurs vœux d’études supérieures, parmi 21 000 formations reconnues par l’Etat. Les candidats ont jusqu’au 9 mars pour formuler leurs souhaits, et jusqu’au 6 avril pour clore leur dossier.

En intégrant plusieurs nouveautés, la plateforme nationale d’admission dans l’enseignement supérieur entend, cette année, répondre aux critiques formulées depuis son apparition en 2018, notamment concernant son manque de transparence. Franceinfo vous détaille tout ce qu’il faut savoir, à l’occasion du lancement des inscriptions.

Une offre de formations qui s’étoffe légèrement 

La plateforme Parcoursup propose cette année plus de 21 000 formations reconnues par l’Etat, dont 7 500 en apprentissage. Comme les années précédentes, les lycéens pourront trouver dans le catalogue des formations non sélectives, telles que les licences en université ou encore les parcours préparatoires au professorat des écoles (PPPE), ainsi que des formations sélectives, qui regroupent les BTS, les écoles d’ingénieur, de commerce, ou les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE).

De nouvelles formations sont également intégrées au catalogue cette année. « Les écoles publiques d’art et de design, dont l’intégration avait commencé en 2020, sont toutes sur la plateforme », explique L’Etudiant. L’année dernière, les écoles d’Avignon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Reims ou encore les Beaux Arts de Paris, continuaient de gérer les candidatures hors Parcoursup, rappelle Le Parisien. Enfin, Sciences Po Paris, dont l’inscription se partageait entre la plateforme et une partie extérieure au site, est désormais pleinement intégrée à la procédure, relève le site spécialisé Diplomeo

Un nouveau moteur de recherche « plus intuitif »

Parcoursup s’est doté d’un moteur de recherche tout neuf, qui veut « apporter une information plus claire, plus riche et plus transparente », peut-on lire sur le compte Twitter de la plateforme. Toujours doté d’une carte interactive, il permet, comme les années précédentes, de consulter les fiches de formations souhaitées, par le biais de recherches par mot-clé ou en filtrant selon le type d’établissement (public, privé sous contrat…) ou de formation (BTS, CPGE, licences professionnelles…). 

Dans les faits, il n’y a pas de réelle nouveauté dans le fonctionnement : seul le design change, précise L’Etudiant. « Le moteur de recherche a été repensé pour être plus simple d’utilisation et plus intuitif », précise Parcoursup dans une vidéo qui présente son nouveau dispositif. 

Une fiche de présentation des formations optimisée

Les fiches de présentation des formations proposées dans le catalogue s’étoffent également. Elles « sont à présent structurées autour de six rubriques pour en faciliter la lecture », détaille Parcoursup. Parmi ces rubriques figurent notamment les caractéristiques de la formation (contenu et quotité horaire des cours, frais de scolarité, existence de journées portes ouvertes…), les modalités de candidature, les chiffres clés de la formation, les débouchés professionnels, ainsi que les coordonnées de l’établissement. 

Une nouvelle rubrique, intitulée « Comprendre les critères d’analyse des candidatures », permet en outre de voir, dans une grille d’analyse détaillée, quelle part chaque critère de sélection joue dans l’analyse des candidatures.

A titre d’exemple, pour un BTS production au lycée professionnel Nelson Mandela d’Audincourt (Doubs), les résultats scolaires ou ceux obtenus dans l’enseignement supérieur seront comptabilisées à 40%, contre 25% pour la motivation et la cohérence du projet, et 10% pour les compétences, les méthodes de travail et le savoir-faire.

Chaque fiche de présentation des formations sur Parcoursup est désormais découpée en six rubriques, pour permettre une meilleure clarté pour les candidats (capture d'écran faite le 17 janvier 2022). (PARCOURSUP / FRANCEINFO)

Chaque fiche de présentation des formations sur Parcoursup est désormais découpée en six rubriques, pour permettre une meilleure clarté pour les candidats (capture d'écran faite le 17 janvier 2022). (PARCOURSUP / FRANCEINFO)

Plus bas, des petites pastilles bleues permettent au lycéen d’évaluer le degré d’importance qu’aura précisément chaque critère dans son dossier. Pour reprendre l’exemple du BTS production d’Audincourt, dans le cadre du critère « motivation et cohérence du projet », qui compte pour 25% de la candidature, la cohérence du projet sera plus essentielle que la motivation, la première étant créditée de quatre pastilles bleues, contre deux pour la seconde. Deux encarts donnent des détails sur les personnes choisies pour analyser les candidatures, ainsi que sur le déroulement de la sélection. 

La grille des critères d'analyse des candidatures pour un BTS production au lycée Nelson Mandela, à Audincourt (Doubs), sur Parcoursup (capture d'écran faite le 17 janvier 2022). (PARCOURSUP / FRANCEINFO)

La grille des critères d'analyse des candidatures pour un BTS production au lycée Nelson Mandela, à Audincourt (Doubs), sur Parcoursup (capture d'écran faite le 17 janvier 2022). (PARCOURSUP / FRANCEINFO)

Enfin, des données chiffrées calculées à partir de la session précédente sont consultables sur les pages des fiches de présentation des formations. Parmi elles, par exemple, le rythme d’envoi moyen des propositions d’admission, qui permettra au lycéen d’anticiper la marge de progression de la liste d’attente d’une formation qu’il a choisie et pour laquelle il attend une réponse positive. Les taux d’insertion professionnelle, qui permettent au lycéen de se projeter sur les débouchés de sa future formation, sont eux aussi renseignés. 

Un calendrier légèrement modifié, avec une phase de vœux supplémentaire

L’ordre des étapes ne change pas par rapport à l’an passé et le calendrier reste lui aussi inchangé, à quelques jours près.

Du 18 janvier au 9 mars. Les candidats peuvent s’inscrire sur la plateforme et formuler leurs vœux (10 maximum). Ils peuvent également formuler 10 vœux supplémentaires pour des formations en apprentissage.

Du 10 mars au 6 avril. Les lycéens peuvent compléter et finaliser leur dossier avec les éléments demandés par les formations. Ils ont jusqu’au 6 avril inclus pour confirmer chacun de leurs vœux. 

Du 1er juin au 13 juillet. Pendant la phase d’admission principale, les lycéens peuvent consulter les réponses des formations qu’ils ont demandées. Ils doivent alors répondre à chaque proposition d’admission dans les délais communiqués dans le dossier. A partir du 4 juillet et des résultats du baccalauréat, et une fois que les candidats ont accepté définitivement un de leurs vœux, ils peuvent effectuer leur inscription administrative dans la formation retenue. 

Du 15 juin au 12 septembre. Une nouvelle phase complémentaire, qui se superpose à la phase d’admission principale, permet aux candidats de formuler jusqu’à 10 nouveaux vœux dans les formations qui ont encore des places disponibles, directement depuis le moteur de recherche de Parcoursup. 


Continuer à lire sur le site France Info

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :