Publicités

Nomination d’Hassane Kassi Kouyaté à la direction du Festival des Francophonies en Limousin

Françoise Nyssen, ministre de la Culture, se réjouit de la nomination d’Hassane Kassi Kouyaté à la direction du festival des Francophonies en Limousin conformément au vote du conseil d’administration présidé par Alain Van der Malière et composé de l’État (ministère de la Culture), de la Région Nouvelle-Aquitaine, du Département de la Haute-Vienne et de la Ville de Limoges. Il prendra ses fonctions le 1er janvier 2019.

Né en 1963 au Burkina Faso, descendant d’une famille de griots, metteur en scène, comédien au théâtre et au cinéma, formateur, Hassane Kassi Kouyaté est à l’origine de la compagnie « Deux temps trois mouvements », du théâtre Galante à Avignon. Il est également le fondateur du festival international de contes, de musique et de danse Yeleen et du centre culturel et social Djéliya à Bobo-Dioulasso au Burkina Faso. Il est depuis le 1er novembre 2014 directeur de la scène nationale Tropiques Atrium de la Martinique, où il a œuvré pour le repérage, le soutien et la professionnalisation des équipes émergentes ainsi que pour la diffusion artistique au plus près des populations de l’ensemble du territoire martiniquais.

Pour les Francophonies en Limousin, qui occupent une place majeure dans le paysage artistique et culturel francophone, il porte un projet qui se veut exigeant et populaire et où s’exprimera toute sa diversité. Creusant le sillon tracé par Monique Blin, Patrick Le Mauff et Marie-Agnès Sevestre, il vise à faire de la manifestation un lieu majeur de la création et de la programmation des arts du spectacle francophone, un lieu où se mêlent innovation, pertinence, exigence et convivialité. Il accompagnera les jeunes compagnies, proposera des spectacles « jeune public », poursuivra et développera le travail avec les auteurs. Son projet est généreux et fédérateur au service des artistes et des publics. Il participera activement au pôle francophone de Limoges.

Hassane Kassi Kouyaté succède à Marie-Agnès Sevestre, qui a fait valoir ses droits à la retraite, et dont la Ministre tient à saluer l’action à la direction du festival depuis 2006 et son engagement au service de la francophonie et des écritures francophones.

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :