Publicités

HBO: La course perpétuelle au succès

Pour accompagner la sortie de mon essai « Le concept HBO », je vous propose de reproduire chaque semaine un extrait symptomatique des différentes thématiques abordées par l’ouvrage. Aujourd’hui, bref passage en revue des séries à succès qui ont permis à HBO de rebondir après la « mort » que certains n’hésitaient pas à lui annoncer dès 2007.

« Dans un contexte tendu mêlant de façon inextricable
– pour les networks, mais aussi pour les chaînes du câble américain –
peur de l’échec et quête du ”méga-hit”, la question à 1 million de dollars évoquée par Bill Mesce, Jr. s’avérerait
toutefois encore plus pertinente si elle se focalisait sur le ”comment” et
non sur le ”si”. Comment parvenir à recréer une série aussi fédératrice et
louée que Sex and the City, The Sopranos ou Six Feet Under,
brelan d’as quasi consécutifs au rebranding entrepris par HBO en 1995 ?
Car la réponse au ”si”, nous l’avons déjà : il est en effet acquis que ce
départ en trombe, presque trop beau pour être vrai (entre 1998 et 2001, la
chaîne premium a plus attiré l’attention sur elle que toutes ses
concurrentes du câble réunies), n’est pas resté sans suite. Lancée en 2011, la
série Game of Thrones n’a pas tardé à devenir un succès international en
même temps qu’un sujet de conversation récurrent, au point de saturer l’espace
tant médiatique que social. Beaucoup avaient pourtant prédit la ”mort” de HBO
en 2007, après les annulations prématurées de Carnivàle, de Deadwood et
de Rome, combinées au départ à la retraite des Sopranos, au
lancement calamiteux de son successeur désigné John from Cincinnati (par
David Milch, le créateur de Deadwood), et à l’échec public (et en grande
partie critique) des débuts de Big Love et de Tell Me You Love Me. Ces
oiseaux de mauvais augure ont cependant dû déchanter quand True Blood (une
première relance en 2008), Boardwalk Empire (une surrelance en 2010) et Game
of Thrones
(tapis en 2011) sont venues leur démontrer que la chaîne avait
encore quelques bonnes cartes en main, tirant profit d’un nouveau rush bientôt
confirmé par les succès retentissants – au moins sur le plan médiatique – de Girls (2012), de Veep
(2012) et de True Detective (2014). »

Le concept HBO. Élever la série télévisée au rang d’art, de Benjamin Campion. Presses Universitaires François-Rabelais, coll. « Sérial ». 234 pages, 25 €. ISBN : 978-2-86906-680-9.


Continuer à lire sur le site d’origine

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités