Publicités

Le cinéma de Bertolucci en quatre scènes cultes

Le Monde.fr avec AFP | • Mis à jour le

Le réalisateur italien Bernardo Bertolucci est mort ce 26 novembre à l’âge de 77 ans. Fils du poète Attilio Bertolucci, le cinéaste est marqué par le privilège d’être né dans un milieu aisé et intellectuel. Il cherchera sans cesse à se libérer de la figure paternelle.

Engagé au Parti communiste, ses films sont clairement imprégnés de son engagement politique, comme Le Conformiste, en 1970, ou sa grande fresque historique, 1900, qui embrasse près d’un siècle de lutte des classes dans la riche plaine du Pô à travers le destin de deux amis d’enfance.

Il fait scandale en 1972 avec Le Dernier Tango à Paris. Une scène de sodomie provoque l’interdiction du film en Italie. L’actrice Maria Schneider, âgée de 19 ans au moment du tournage, en avait été profondément marquée, le réalisateur ayant raconté par la suite qu’elle n’avait pas été complètement avertie avant le tournage du contenu de cette scène.

Bertolucci triomphe mondialement en 1987 avec Le Dernier Empereur, qui remporte le César du meilleur film étranger et l’Oscar du meilleur réalisateur.

Il a reçu la Palme d’or d’honneur à Cannes en 2011 pour l’ensemble de son œuvre.

Le Monde.fr avec AFP


Continuer à lire sur le site d’origine

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :