Le jour où Sylvester Stallone a refusé 34 millions de dollars pour jouer dans Rambo 4

Qu’il a fini par tourner, des années plus tard, pour beaucoup moins d’argent !

La semaine dernière, Sylvester Stallone s’est confié sur sa carrière auprès du Hollywood Reporter, à l’occasion de la diffusion de sa série sur la mafia, Tulsa King, qui arrivera en France début décembre sur Paramount +. Depuis le carton de Rocky en 1976, l’acteur, scénariste, réalisateur et producteur a tourné dans plus de 50 films et pèse 3 milliards de dollars au box-office. Quand l’interviewer lui explique être impressionné par sa longévité à Hollywood, soulignant qu’il démarre sa cinquième décennie de succès, il précise dans un sourire : « Six. Le requin compte. » Sly a effectivement prêté sa voix à King Shark dans The Suicide Squad, de James Gunn, sorti en 2021.

Evoquant ses succès (la saga Rocky, donc, mais aussi Rambo, évidemment), il revient aussi sur ses regrets (avoir refusé Witness, de Peter Weir, notamment) et ses flops, confirmant par exemple la mauvaise blague faite par Arnold Schwarzenegger sur la comédie Arrête ou ma mère va tirer !, il y a 30 ans. Il raconte aussi avoir refusé une offre mirobolante, en 1987 : Rambo 4. « J’ai dit non à 34 millions de dollars, se souvient-il. On était en train de faire Rambo III. On pensait que ce serait un énorme succès, c’était avant qu’il ne sorte. J’avais été payé une fortune pour ce film. Et là, les producteurs me sortent : ‘On veut enchaîner avec Rambo 4. Accepte, et on te paye 34 millions pour le jouer.’ Et moi qui réponds : ‘Ne nous précipitons pas…’ C’est réel. Zéro blague. Qu’est-ce que j’ai été bête. Maintenant, j’y repense et… Wow ! » Le journaliste calcule alors que 34 millions au milieu des années 1980 équivaudrait à 85 millions de dollars actuels. Un véritable pactole.

Creed III : pourquoi Sylvester Stallone n’est pas content

En 1982, Rambo avait rapporté 152 millions de dollars au box-office, et sa suite avait fait encore mieux, en 1985, en passant la barre des 300 millions. L’équipe pensait renouveler l’exploit trois ans plus tard, mais Rambo III a finalement enregistré un score entre les deux, donc décevant pour la production : 189 millions de billets verts récoltés sur la planète, dont « seulement » 53 millions aux Etats-Unis. Il a fallu dix ans à Stallone pour revenir dans le rôle, pour une suite intitulée Rambo (tout court) aux USA, et non Rambo IV (son titre en VF est John Rambo, pour ne pas le confondre avec l’original, qui s’appelle First Blood en VO). Celui-ci a gagné 113 millions de dollars, et Sly a finalement touché beaucoup moins d’argent pour le tourner, même si l’acteur ne précise pas la somme exacte – qui a de plus été combinée avec son salaire de réalisateur, étant donné qu’il a lui-même mis en scène cet opus. Notez qu’il ne s’agira pas du plus petit score de la saga, puisque l’épisode suivant, Last Blood (2019) est le seul à ne pas avoir franchi la barre des 100 millions au box-office.

Stallone évoque d’ailleurs au cours du même entretien la possibilité d’une suite de Rambo en série télé : « Je pense que ça va se faire. Je voulais faire comme un documentaire à la Ken Burns sur le Vietnam, où vous déposez un jeune Rambo dans la jungle. Il est alors ce jeune garçon extraverti, capitaine de l’équipe de football du lycée ou un truc dans le genre. Et on voit alors pourquoi et comment il devient Rambo. Mais ils ne veulent pas ça. Pas un préquel. Ils préfèrent une histoire qui se passe de nos jours, dans laquelle je passe le flambeau. On se rapproche doucement… »

Sylvester Stallone croit encore en Rambo et la série promise
Continuer à lire sur le site d’origine

%d blogueurs aiment cette page :