Publicités

Algérie : plus de 250 morts dans le crash d’un avion militaire

Un avion de l’armée algérienne, transportant une centaine de militaires, s’est écrasé ce mercredi. Il venait de décoller de la base aérienne de Boufarik, à une trentaine de kilomètres au sud d’Alger. D’après un premier bilan officiel, 257 personnes ont trouvé la mort dans la catastrophe. 

Les victimes sont les dix membres d’équipage et 247 passagers, « dont la plupart sont des personnels de l’Armée nationale populaire ainsi que des membres de leurs familles », précise le ministère algérien de la Défense, sans faire état d’éventuels survivants.

L’appareil s’est écrasé dans un champ à proximité immédiate de la base. Des centaines d’ambulances et des dizaines de véhicules de pompiers, sirènes hurlantes, ont convergé vers l’épave d’où s’élève une épaisse fumée noire. Les chaînes de télévision algériennes diffusent des images de l’appareil en flammes.

D’après une source militaire algérienne ayant requis l’anonymat, l’avion accidenté est un Iliouchine IL-76, un quadriréacteur civil ou militaire de fabrication soviétique puis russe. Selon le site du constructeur, il peut transporter entre 126 et 225 passagers selon les versions.

Déjà un crash en 2014

En février 2014, 77 personnes – militaires et membres de leur famille –  avaient péri dans l’accident d’un Hercules C-130, appareil de transport de l’armée algérienne, qui s’était écrasé alors qu’il survolait le mont Fortas, près d’Oum El Bouaghi (500 km à l’est d’Alger).

Une personne avait survécu. Le ministère de la Défense avait attribué l’accident aux mauvaises conditions météorologiques.


Continuer à lire sur le site d’origine

Publicités

Laisser un commentaire

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :