Publicités

Jozef De Mey (Ageas): “Nous résistons mieux à la pression des marchés financiers”

“La crise financière aurait-elle pu être évitée ? Oui, peut-être, si les Américains n’avaient pas laissé tomber Lehman Brothers.” Selon Jozef De Mey, président d’Ageas, l’héritière de Fortis, ce fut le catalyseur de la plus grande crise financière de ce siècle. Mais les racines du mal étaient plus profondes.
Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :