Publicités

Tutiac : nouveau poids lourd des coopératives bordelaises

Est-ce la naissance d’un futur géant ? En s’associant, début septembre, avec deux autres coopératives viticoles de Gironde, Uni-Médoc et Lugon, les Vignerons de Tutiac prennent place parmi les poids lourds français du secteur : 650 viticulteurs adhérents, un vignoble d’environ 6.000 hectares et un volume équivalent à 40 millions de bouteilles. Avec un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros, la nouvelle entité est loin derrière Vinadeis (Languedoc) ou le champagne Nicolas Feuillatte, mais pointe à la première place des coopératives AOC viticoles.

La Coopérative des Hauts de Gironde, née en 1974, a connu une croissance météorique qui s’est accélérée à partir de 2000 avec la fusion avec trois autres caves. Cinq ans plus tard, la coopérative a créé une marque ombrelle, Tutiac, dont elle adopte le nom pour devenir « Les Vignerons de Tutiac ». Toujours dans les années 2000, alors que le secteur sort à peine d’une grave crise de surproduction, l’entreprise a investi 7 millions d’euros dans sa propre usine d’embouteillage. La coopérative, qui vend la grosse majorité de sa production en vrac, voulait doper ses ventes en bouteilles. Elles représentent aujourd’hui la moitié de ses volumes, soit plus de 16 millions de bouteilles dont 40 % vendues à l’export. Il a également fallu investir 6 millions d’euros dans la rationalisation de son outil de production avec la spécialisation de chacun des 6 sites sur un type de vinification.

Fédérer les caves

Tutiac cherchait depuis des mois à attirer d’autres adhérents pour étendre son vignoble et ses capacités d’approvisionnement. L’opportunité de la croissance est venue toute seule. C’est la coopérative Uni-Médoc avec ses 1.000 hectares et ses 160 adhérents qui a proposé un rapprochement. « Notre directeur général doit partir à la retraite dans trois ans. Un recrutement loin de Bordeaux n’est pas si aisé et nous avons songé que dans le contexte de fusion que l’on connaît, notamment dans le négoce, il était intéressant de nous adosser à une belle locomotive comme Tutiac », résume Pedro Rojo le président de Uni-Médoc.

Pour se rapprocher, les deux coopératives ont fait le choix de la simplicité avec le regroupement du management et des forces commerciales sous l’égide des Vignerons de Tutiac. La coopérative du Médoc, faiblement présente à l’export, va profiter de l’efficacité commerciale des Vignerons de Tutiac. La coopérative vient de réaliser la même opération avec la cave de Lugon, sur l’appellation Fronsac, et tout juste avant l’été avec celle de Sauternes. « Notre ambition est de fédérer les caves sans créer de structure supplémentaire pour garder la même réactivité. Nous passons un cap puisque nous possédons désormais une gamme de 14 appellations », explique Eric Hénaux, le directeur général du groupe Tutiac. Des vins que le grand public pourra goûter le mois prochain puisque la coopérative est la première à ouvrir un bar à vin au coeur de Bordeaux.


Continuer à lire sur le site d’origine

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :