Violence, logement, chômage: les préoccupations de l’électeur brésilien

Violence croissante, chômage, difficulté à se loger: l’AFP a recueilli à Rio, Brasilia et Sao Paulo des témoignages sur ces dossiers cruciaux pour l’électeur brésilien à la veille de la présidentielle:
M. de Souza, barman braqué à Rio de Janeiro
Avelino Barcellos de Souza, 47 ans, copropriétaire du Bar da Foca, situé près de plusieurs universités dans le quartier de classe moyenne de Botafogo:
« En 15 ans, mon bar n’avait jamais été braqué, mais en mars, ça nous est arrivé deux fois en deux semaines.
La première fois, il était minuit passé, il y avait une quinzaine de clients.
%d blogueurs aiment cette page :