Face à Netflix, les auteurs français en quête de droits

Producteurs et auteurs français redoutent que la plate-forme de vidéos à la demande importe en France les règles du copyright anglo-saxon. Leurs marges de négociation sont minimes face au rouleau compresseur américain et ses 13 milliards de dollars alloués à la création en 2018.
%d blogueurs aiment cette page :