« La vision hobbésienne de l’unité du peuple est de plus en plus décalée par rapport à la réalité »

Avec la transition numérique, c’est la multitude de Spinoza qui, désormais, s’impose aux organisations, analyse le capital-risqueur Nicolas Colin dans sa chronique au « Monde ».
%d blogueurs aiment cette page :